Banque Nationale du Cambodge : Croissance saine du secteur en 2018

La Banque Nationale du Cambodge indique dans son rapport annuel que le secteur bancaire local et la micro-finance ont enregistré une croissance qualifiée de saine en 2018.

Banque Nationale du Cambodge - Billet de 50 000 riels cambodgiens
Banque Nationale du Cambodge – Billet de 50 000 riels cambodgiens

L’actif total du secteur* a augmenté de 19,4% par rapport à 2017. Il atteint 40 milliards de dollars US. Selon le rapport diffusé lors de la réunion récapitulative annuelle de la BNC, le Cambodge compte actuellement 43 banques commerciales, 14 banques spécialisées, 73 institutions de micro-finance (IMF), 7 IMF de dépôt,  et 273 institutions de crédit rural

Ressources et remplois

Selon le rapport, les dépôts ont augmenté de 15,3% en 2018, dépassant ainsi 22 milliards de dollars dans les banques commerciales et les organismes de micro-finance. Les encours totaux de prêts ont augmenté de 18,8%, pour atteindre près de 24,5 milliards de dollars.

L’an dernier, près de 2,5 millions de Cambodgiens ont contracté des emprunts auprès d’un organismes de micro-finance. La plupart des prêts ont été contractés par les ménages (33%), les petits entrepreneurs du secteur agricole (22%), du commerce (22%) et des services (11%), indique le rapport. Aussi, les portefeuilles de prêts dans le secteur de la micro-finance ont atteint 5,4 milliards de dollars en 2018, une hausse de 34,2%.

Banque

Environ 6,2 millions de comptes de dépôt sont recensés dans les banques commerciales cambodgiennes. Dans le secteur bancaire, une grande partie des prêts ont été accordés au commerce de gros et de détail (28%), à la construction et à l’immobilier (16%), à l’agriculture et à la pêche (9,4%) et aux ménages (17%).

Chea Chanto, gouverneur de la BNC, a déclaré que ces résultats ont réellement contribué à développer le système bancaire, à maintenir la stabilité macroéconomique et à stimuler le développement économique national conformément à la Stratégie de développement du secteur financier et à la Stratégie rectangulaire du gouvernement royal.

Le gouverneur a également exprimé la détermination de la BNC de continuer à renforcer sa contribution à la croissance économique national de manière durable, équitable et inclusive.

Nota

*L’actif total du secteur bancaire représente les actifs des établissements opérant dans le royaume. Pour comprendre à quoi cela correspond, un petit rappel sur ce que constitue l’actif d’une banque :

  • Les crédits à la clientèle : Les prêts consentis aux particuliers, professionnels et entreprises.
  • Les portefeuilles de titres : Les banques investissent sur les marchés financiers
  • Les prêts interbancaires : Les banques ont parfois des excédents de liquidité et l’utilisent pour leurs consœurs en manque de liquidités.
  • Les immobilisations : L’immobilier et le matériel.

La vitalité d’une banque se mesure généralement sur sa capacité à financer l’économie réelle, à savoir les entreprises, sur le court et moyen terme (financement de matériel et projets).

Le passif d’une banque, lui, est constitué des :

  • Les emprunts interbancaires : les banques empruntent quotidiennement sur le marché interbancaire pour financer les actifs.
  • Les dépôts de la clientèle
  • Les certificats de dépôts et les obligations
  • Les fonds propres : Ce sont les ressources les plus stables (capital, réserve, provision). Les fonds propres  représentent la solidité de la banque et sa capacité à maintenir l’équilibre entre ses ressources et remplois.
Haut de page