Agriculture : La Fédération cambodgienne du riz veut faire face à la décision européenne

La Fédération cambodgienne du riz a publié une déclaration portant sur quelques stratégies destinées à faire face à la décision européenne du 16 janvier de taxer le riz en provenance du royaume.

Récolte du riz au Cambodge. Photographie EIF (cc)
Récolte du riz au Cambodge. Photographie EIF (cc)

”…Suite à la décision européenne, les producteurs de riz, avec l’appui de la fédération, tenteront de renforcer leur compétitivité en réduisant leurs coûts…nous collaborerons avec les ministères et organisme compétents susceptibles de nous appuyer dans notre démarche…”, indique le communiqué, ajoutant que les producteurs de riz doivent ensuite s’employer à la conquête de nouveaux marché. ”…n’oublions pas que notre riz au jasmin a été déclaré meilleur riz du monde…”, précise le document.

La Fédération cambodgienne du riz estime que la décision européenne est prématurée. Elle avance que le secteur du riz aurait besoin de quelques années supplémentaires d’incitations fiscales pour se structurer. ”…Nous ne sommes pas tout-à-fait prêts…nous devons devenir concurrentiels mais nous avons encore besoin de facilités à l’export…”, indique la déclaration.

Ajoutant que l’Union Européenne a fait ”un pas en arrière”, la Fédération de riz du Cambodge lance un appel à tous les Cambodgiens pour qu’ils soutiennent l’achat de riz, élargissent le marché intérieur et soient solidaires des  agriculteurs, ainsi que du secteur du riz dans son ensemble.

Haut de page