Tourisme : Découvrir Koh Kong

Far-est

Koh Kong est un lieu largement sous-estimé pour un week-end détente et évasion au Cambodge. La province était autrefois la partie ”Far-est du pays”, une région frontalière réputée pour ses filières de contrebande et d’autres activités illégales. Jusqu’en 1998, la région était également considérée comme l’un des derniers bastions des Khmers rouges.

Pont de Koh Kong

En 2002, le pont de Koh Kong a été construit et la province avait un lien légitime avec la Thaïlande. Et la situation a commencé à se calmer. De nos jours, Koh Kong une ville plutôt paisible au bord d’une rivière qui offre l’accès à certains des plus beaux sites du Cambodge. De nombreuses entreprises communautaires d’écotourisme ont également vu le jour ces dernières années.

Pont de Koh Kong
Pont de Koh Kong

Ville de Koh Kong

La ville elle-même offre assez peu d’attraits en dehors du centre assez calme et agréable de sa proximité avec le port et la présence de quelques restaurants de bonne facture. Koh Kong abrite encore une poignée d’expatriés vieillissants toujours prêts à vous parler du bon vieux temps…

Koh Kong la ville
Koh Kong la ville

La province de Koh Kong s’est lancée dans l’écotourisme mais reste, à bien des égards, une destination relativement nouvelle, préservée et encore peu fréquentée. La région offre de beaux sites naturels – les forêts de mangroves côtières, la chaîne de montagnes des Cardamomes ainsi que les plages isolées du littoral et des îles du sud.

Koh Kong la ville

Certaines des activités les plus populaires incluent des excursions dans les cascades et les forêts de mangroves, des excursions en bateau vers l’île de Koh Kong, des randonnées dans la jungle vers la cascade de Tatai ou du kayak sur les rivières pittoresques des Cardamomes.

Cascades de Tatai
Cascades de Tatai

Les cascades de Tatai sont les chutes les plus proches de la ville, nécessitant 30 minutes de route pour rejoindre la rivière Taitai, à 18 km à l’est de la ville. Il faut environ 20 minutes de bateau pour remonter la rivière. Les chutes sont larges avec deux niveaux. D’autres cascades, telles Koh Por, les rapides de Tuo Kokir et l’impressionnante chute de Kbal Chhay, sont situés en amont. L’accès en bateau ou en trekking est proposé par la communauté écotouristique de Tatai, située près du pont Phum Daung.

Cascades de Tatai
Cascades de Tatai

 

Pour ceux qui ont envie de calme, une journée dans les cabanes de la plage voisine de Bak Klong ou une visite aux tables du Koh Kong Casino Resort, près de la frontière thaïlandaise feront l’affaire. Organiser des visites, des excursions, le transport local et la location de motos par l’intermédiaire d’un des tour-opérateurs locaux est de loin le moyen le plus facile de découvrir les merveilles cachées de Koh Kong.

Bak Klong Beach

Bak Klong Beach
Bak Klong Beach

Bak Klong Beach est une longue plage de sable blanc isolée et étroite avec quelques petites cabanes proposant des fruits de mer au bord de l’océan, à environ 25 minutes de la ville. C’est un endroit agréable pour se détendre sur la plage en dégustant des fruits de mer au barbecue dans l’une des cabanes.

Fruits de mer
Fruits de mer

Et, pour ceux qui souhaitent s’aventurer un peu plus dans la vie locale, rendez-vous au village de pêcheurs de Bak Klong, situé au bout de la plage.

Pour se rendre à Koh Yor depuis la ville, il suffit de traverser le pont vers l’ouest, de tourner à gauche au monument Buddha et de continuer vers le sud.

Koh Koh Island

Koh Koh Island est la plus grande île cambodgienne, longue de 22 km, avec son décor tropical, ses plages de sable isolées et ses lagons peu fréquentés. Les voyagistes organisent régulièrement des excursions d’une journée sur l’île au prix de 20 à 25 dollars. Il est possible de faire du snorkelling, de déjeuner sur l’île, ainsi que d’effectuer une halte dans la forêt de mangroves au retour. Pour ceux qui souhaitent rester un peu plus longtemps, Koh Kong Island Resort et Koh Kong White Sand Beach proposent des bungalows à louer sur la plage sur l’île.

Trekking

Koh Kong se trouve au bord de la chaîne de montagnes des Cardamomes, recouverte de jungle tropicale dense, offrant ainsi d’excellentes possibilités de trekking. Les tour-opérateurs locaux proposent des randonnées d’une demi-journée, d’une journée ou de plusieurs jours dans la jungle, ainsi que des randonnées en kayak ou des visites de villages.

Areng River dans les Cardamomes
Areng River dans les Cardamomes

Un peu d’histoire

De 1795 à 1904, la région était sous administration siamoise sous le nom local de “Koh Kong”. Pendant le règne du roi Mongkut. Le nom de Patchanta Kiri Khet a été donné à la ville car la région se situe à la même latitude qu’une autre ville de Prachuap Khiri Khan en Thailande. En 1904, la région et la ville de Trat ont été cédées à l’Indochine française en échange de l’évacuation des troupes françaises de Chanthaburi. Pourtant, en 1907, Trat est renvoyé au Siam en échange de la province siamoise, tandis que Koh Kong demeure une partie du Cambodge sous protectorat.

1979

Après la libération du Cambodge des Khmers rouges en 1979, la province de Koh Kong était sous-peuplée. Après que le gouvernement national a encouragé les gens à vivre à Koh Kong, il y a eu un afflux sensibles de nouveaux arrivants. On estime que le taux de croissance annuel moyen à Koh Kong est de 16%.

Haut de page