Journées Internationales du Film sur l’Art : Films et Rencontres avec Rithy Panh au Louvre

Les Journées Internationales du Film sur l’Art 2019 – 12ème édition – Du 25 janvier au 3 février 2019

Les Journées internationales du film sur l’art (Jifa) explorent chaque année le regard singulier posé par le 7e art sur le processus créatif et le rôle de l’art dans nos sociétés. Cette 12e édition reçoit un nouvel invité, le cinéaste cambodgien Rithy Panh, pour trois jours de projections et d’échanges au Louvre. La seconde partie du programme propose une sélection de films récents et des rencontres avec leurs réalisateurs.

RENDEZ-VOUS AVEC RITHY PANH : FILMS ET RENCONTRES
Du 25 au 27 janvier

PANH Rithy 2 © Richard Dumas
PANH Rithy  © Richard Dumas

L’œuvre de Rithy Panh, né à Phnom Penh au Cambodge, est profondément marquée par le génocide perpétré par les khmers rouges de 1975 à 1979. Depuis Site 2 (1989), son premier film, son cinéma enregistre et questionne la mémoire des événements qu’il a traversés, la douleur des survivants et l’exil (Les gens de la rizière, S21, la machine de mort khmère rouge, Duch, le maître des forges de l’enfer, L’image manquante, Exil). Engagé dans la reconstruction de son pays, il œuvre aujourd’hui pour permettre au peuple cambodgien de se réapproprier son identité, ses racines et sa culture. Cette invitation au Louvre, à l’heure où l’on célèbre le 40ème anniversaire de la fin du génocide cambodgien, explore son rapport intime à l’histoire et aux arts.

Vendredi 25 janvier
À 20h
Les Tombeaux sans noms de Rithy Panh
2018, 115 min


Quand un enfant de treize ans, qui a perdu sous les khmers rouges une grande partie de sa famille, part sur les traces des tombes, de glaise ou d’esprit, que trouve-t-il ?
Première parisienne en présence de Rithy Panh

Samedi 26 janvier
À 14h30
Les Artistes du théâtre brûlé de Rithy Panh
2005, 82 min


Pays aux rêves brisés, le Cambodge n’a plus de théâtre, plus de spectacle, mais quand on y naît artiste, on le reste. Entre fiction et documentaire, le film donne la parole à ces dépositaires, à la fois vulnérables et lucides, d’une tradition ancestrale.

Film suivi d’un échange avec Rithy Panh et d’une présentation du centre Bophana. Créé par le cinéaste, le centre Bophana collecte des archives et forme de jeunes Cambodgiens aux métiers du cinéma. Rithy Panh nous en présente quelques réalisations.

Dimanche 27 janvier
À 14h30
Exil de Rithy Panh
2016, 77 min

Méditation sur l’absence, questionnement du réel, poème lyrique, Exil est une traversée qui mêle la couleur d’aujourd’hui et les images, les sons, d’hier.
Projection suivie d’une master classe avec Rithy Panh animée par François Ekchajzer, critique à Télérama.

À 18h
L’image manquante de Rithy Panh
2013, 92 min


Au milieu de la vie, l’enfance revient. « Mon enfance, je la cherche, comme une image perdue. Ou plutôt, c’est elle qui me réclame ». Le cinéaste se souvient.
Film présenté par Rithy Panh

Pour acheter des places et consulter la suite du programme, cliquer ici

Haut de page