Exposition : Sa Sa Art Projects fait découvrir ses artistes

Depuis mercredi, Immerse présente les nouvelles œuvres de neuf artistes récemment diplômés de la classe d’art contemporain 2018 de Sa Sa Art Projects. L’exposition est l’aboutissement d’un programme de six mois au cours duquel les participants se sont immergés dans des conférences et des discussions en classe, des visites de sites et d’ateliers et développement de nouvelles œuvres.

Prak Dalin, The Upside of Me - 2018
Prak Dalin, The Upside of Me – 2018. Photographie fournie

Issus de divers horizons scolaires et professionnels, les neuf participants proposent de nouvelles œuvres faisant appel à divers médias, de la photographie à la vidéo, en passant par la sculpture et le calligraffiti.

Explorations

Les artistes explorent et questionnent une gamme de sujets comprenant l’environnement, l’histoire, la structure du pouvoir et la hiérarchie sociale, le genre et la religion, l’injustice sociale et les formes de contrôle dans les sociétés contemporaines. Occupant tout l’espace de Sa Sa Art Projects de l’avant à l’arrière, les œuvres présentées dans l’exposition sont à la fois provocantes tout en invitant à une réflexion sur l’art.

Sa Sa Art Projects

Cette classe d’art contemporain fait partie du programme d’éducation de Sa Sa Art Projects. Ce projet vise à aider les jeunes artistes à développer leurs pratiques artistiques émergentes et à renforcer leurs connaissances critiques. Le cours comprend des réunions hebdomadaires sur trois mois, suivies d’une autre période de trois mois permettant aux participants de développer de nouveaux travaux.

En classe, les participants discutent de différents sujets de diverses disciplines telles que l’histoire, l’art et l’histoire culturelle, la politique, la philosophie et la géographie, animés par le cofondateur de Sa Sa Art Projects, Khvay Samnang.

Ce projet est soutenu par la Fondation Rei. Parmi les conférenciers de cette session figuraient Soung Sokro, Sopheap Pich, Vuth Lyno, San Phalla, Loeung Sakona, Duch Kimsan, San Marady, Seng Simouy, Roger Nelson et Caroline Ha Thuc. Ceci avec le soutien de Mok Rotha.

A propos des artistes

Chhun Kimly

Chhun Kimly (née en 1997 à Phnom Penh) est actuellement étudiante de quatrième année en architecture et urbanisme à la Royal University of Fine Arts. Elle a reçu la bourse d’études d’arts vivants Arn Chorn-Pond en 2016. Elle participe également à l’atelier de photographie du Studio Images de l’Institut français. Les travaux de Kimly traitent souvent d’histoire, de politique et de questions sociales. Ses expositions de groupe incluent People and Space, le Festival Photo Phnom Penh (Intersection) 2018 et Histoires Du Réel (2018), tous deux à l’Institut français de Phnom Penh.

Khiev Kanel

Khiev Kanel (né en 1988 à Phnom Penh) est diplômé en informatique et en audit avant de se tourner vers la photographie en 2013. Il utilise la photographie, l’image en mouvement et la performance pour documenter et raconter des histoires de problèmes personnels, environnementaux et sociaux. Kanel a participé à de nombreux ateliers avec des artistes locaux et internationaux sur la photographie, l’image en mouvement et la performance. Son travail a été largement exposé au Cambodge et dans les régions. Il a récemment présenté une exposition personnelle Staircases (2018) à Java Toul Kork. Kanel est récipiendaire du Creative Generation Award 2018 de Java et de la Meilleure performance 2018 (avec son collaborateur Yon Davy) du ministère de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge.

Kong Dara

Kong Dara (né en 1990 dans la province de Prey Veng) a étudié l’art à Sa Sa Art Projects, où il travaille également en tant que coordonnateur de résidence. Dara travaille avec divers médias, notamment le dessin, la sculpture et l’installation. Les travaux de Dara portent sur la mémoire, les émotions, le changement social et les communautés LGBT +. Il a effectué plusieurs résidences d’artistes au Cambodge et dans certaines régions. Ses expositions de groupe récentes incluent Queer Forever (2017) au Nhà Sàn Collective, Hanoi et Poetic Topographies (2016) à la SA SA BASSAC.

Kong Siden

Kong Siden (né en 1997 à Phnom Penh) est actuellement étudiant en quatrième année de design d’intérieur à la Royal University of Fine Arts. Il rejoint l’atelier de photographie au Studio Images, Institut Français, 2018. Il s’intéresse à la photographie. Ses expositions de groupe incluent Passenger and People and Space, Photo Phnom Penh Festival (Intersection) 2018 et Histoires Du réel (2018), tous deux à l’Institut français de Phnom Penh.

Lok Chanmakara

Lok Chanmakara (née en 1986 à Phnom Penh) est titulaire d’un baccalauréat en gestion des affaires et travaille actuellement comme responsable de la communication chez Samaritan’s Purse. Makara explore la photographie depuis 2014. Elle a rejoint l’atelier de photographie au Studio Images, à l’Institut français et à la Canon Images Academy, tous deux en 2014. Elle rejoint la classe avancée avec Studio Images en 2018. Ses expositions de groupe incluent Modest et People and Space, Photo Phnom Penh Festival (Intersection) 2018 à l’Institut Français.

Mok Sombo

Mok Sombo (né en 1995 à Phnom Penh) a enseigné aux jeunes élèves de l’école AZIZA du White Building et a activement participé et organisé des campagnes et des événements communautaires. Il a rejoint divers ateliers d’art chez Sa Sa Art Projects et a étudié la musique à la Music Art School. Sombo est un étudiant de deuxième année en design à l’Institut SETEC. Ses travaux comprennent Body of Sorrow (2018) chez Sa Sa Art Projects, Kraanh Norneal (2017) chez Sa Sa Art Projects et Forest And River Are Life (2016) à Phnom Penh.

Prak Dalin

Prak Dalin (née en 1996 dans la province de Kampong Cham) est étudiante en cinquième année en architecture et urbanisme à l’Université royale des beaux-arts. Elle s’intéresse à la sociologie et à l’histoire. Dalin s’intéresse à la nature et aux matériaux facilement accessibles autour d’elle. Elle aime expérimenter des matériaux simples dans la fabrication de ses œuvres et souhaite surprendre les autres avec sa créativité en réalisant des œuvres non conventionnelles.

(Kwan) So Sothsovankong

(Kwan) So Sothsovankong (né en 1998 dans la province de Banteay Meanchey) est un étudiant de première année en design à l’Université royale des beaux-arts et travaille actuellement en tant qu’assistant de la galerie chez Sa Sa Art Projects. Kwan s’intéresse au graffiti et au street art et s’est autoformé dans ce domaine. Il construit et réfléchi sur les textes anciens khmers, les textes sanscrits et les graffitis modernes. Kwan a présenté sa première exposition solo Light au bout du tunnel (2018) à Java Toul Kork. Ses expositions de groupe récentes incluent Being No One et Going Nowhere, Festival Tokyo 2018, Tokyo ; et People and Space, Festival Photo Phnom Penh (Intersection) 2018, Institut français de Phnom Penh.

Sou Sophy

Sou Sophy (née en 1988 dans la province de Battambang) est diplômée de l’école d’arts visuels et appliqués de Phare Ponleu Selpak, dans la province de Battambong, en 2010. En 2011, elle a participé à une formation artistique à Nanath en France. De 2010 à 2017, elle a enseigné le dessin et la peinture à l’université de Battambang. Sophy a largement présenté ses travaux au Cambodge.

Période d’exposition: jusqu’au-3 janvier 2019
Lieu : Sa Sa Art Projects n ° 47, St 350, Phnom Penh
Plus d’informations: info@sasaart.info, tel = 092 961 974

Haut de page