Rhona Smith : Le gouvernement doit améliorer la situation des droits de l’homme

Après une réunion avec des représentants du gouvernement hier, Rhona Smith a déclaré lors d’un point de presse que le gouvernement devait améliorer la situation des droits de l’homme dans le pays. Ceci afin de préserver le régime préférentiel Tout Sauf les Armes.

Rhona Smith
Rhona Smith

Droits de l’homme

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits de l’homme au Cambodge a déclaré que le gouvernement devait prendre des mesures : ”…Je pense que le gouvernement peut prendre quelques mesures  pour améliorer  la situation des droits de l’homme dans le pays, non seulement pour ses partenariats avec l’Union Européenne, mais également avec les autres partenaires au développement…”, a-t-elle déclaré.

Au cours de sa visite avec des groupes de la société civile au début de la semaine dernière, elle a appelé toutes les institutions concernées à promouvoir la liberté d’expression et le droit de réunion.

Le porte-parole du CPP, Sok Eysan, a déclaré hier que le gouvernement suivait les principes de la démocratie et de la loi afin de garantir le respect des droits de l’homme.

“…Je pense que Rhona Smith était partiale et a accusé le gouvernement de violation des droits…”, a déclaré M. Eysan. «Les Cambodgiens vivent en paix et peuvent exercer librement leurs droits, la situation des droits de l’homme n’est pas une source de préoccupations…”.

Kem Sokha

Keo Remy, ministre adjoint auprès du Premier ministre chargé du Comité cambodgien des droits de l’homme (CCDP), a déclaré que lors de la réunion avec le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme au Cambodge, Rhona Smith n’avait pas mentionné le cas de Kem Sokha.

Le chef de la CCDP a déclaré: ”…L’experte des droits de l’homme de l’ONU n’a pas soulevé la cause de Kem Sokha, mais je l’ai informée que le tribunal avait autorisé Kem Sokha à rester chez lui en raison de son problème de santé. Le fait qu’il reçoive des soins de sa famille est un élément important du respect des droits de l’homme…”

Haut de page