George Edgar – UE : Les partenariats de développement se poursuivront

Lors d’une visite sur les sites de divers projets de développement dans les provinces de Svay Rieng et de Prey Veng la semaine dernière, George Edgar, ambassadeur de l’Union Européenne (UE) au Cambodge, a déclaré aux journalistes que la révocation éventuelle du statut de traitement préférentiel Tout Sauf les Armes ne modifierait pas les projets de développement en cours financés par l’UE dans le pays.

George Edgar (au centre) : Pour le moment, les programmes auxquels nous participons se poursuivent et je ne vois aucune raison pour le moment de ne pas continuer plus longtemps
George Edgar (au centre) : Pour le moment, les programmes auxquels nous participons se poursuivent et je ne vois aucune raison pour le moment de ne pas continuer plus longtemps

Ensembles distincts

”…Ce sont vraiment deux ensembles distincts…. Les visites que nous avons effectuées ces derniers jours ont trait aux programmes de coopération de l’UE avec le Cambodge, qui relèvent du budget spécifique et font l’objet d’un accord avec le gouvernement royal…Nous pensons que ce que nous avons fait par le biais de ces programmes est de soutenir le développement à long terme du Cambodge, ce que tout le monde souhaite voir…”, a-t-il déclaré.

George Edgar a souligné que le régime TSA traitait exclusivement des activités commerciales et d’exportation, qui sont subordonnées à la protection des droits de l’homme et du travail : ”…L’accord TSA concerne spécifiquement le commerce et les exportations du Cambodge et d’autres pays ayant ce même accord avec l’Union européenne”, a-t-il ajouté.

“…Pour le moment, les programmes auxquels nous participons se poursuivent et je ne vois aucune raison pour le moment de ne pas continuer plus longtemps…”, a-t-il conclu.

Phay Siphan, porte-parole du gouvernement, a déclaré que les propos de l’ambassadeur indiquent que la coopération entre les deux parties restait forte. Ceci malgré la décision de la Commission Européenne d’entamer le processus de retrait du régime préférentiel.

L’année dernière, l’Union européenne et le Cambodge ont célébré 20 ans de partenariat. Ce partenariat est basé sur la coopération, le développement et la compréhension mutuelle ; toutes les initiatives de financement de l’UE sont fondées sur les priorités et les stratégies du gouvernement cambodgien, indique le communiqué de l’UE au Cambodge.

UE partenaire de développement

L’UE est un partenaire de développement majeur du Cambodge depuis le début des années 90. Des initiatives financées par l’UE dans des secteurs allant de l’éducation et de l’agriculture à la gestion des finances publiques et à l’assistance liée au commerce ont profité à des millions de Cambodgiens. L’aide de l’UE vise à soutenir les politiques du gouvernement royal du Cambodge, telles qu’elles sont reflétées dans les plans de développement à moyen terme du gouvernement.

L’aide au développement fournie par l’Union européenne au Cambodge s’élève actuellement à 410 millions d’euros en 2014-2020 et à 21 millions d’euros en lignes budgétaires thématiques pour 2014-2017 (environ 457,3 et 23,4 millions USD respectivement). Ces fonds permettent à l’UE de concentrer son soutien sur les secteurs prioritaires du Cambodge ayant un impact significatif sur le développement du pays.

Haut de page