Gastronomie : Pépé Bistrot, bistrologie au Phsar Kandal

Restaurant français bien déjà connu

Parmi les restaurants français récemment installés à Phnom Penh, Pépé Bistrot « Restaurant – Bar – Apéro » est probablement l’un de ceux qui ont le plus fait parler d’eux. L’établissement a ouvert en mars 2018 et il est aujourd’hui très bien noté sur les réseaux sociaux. Pour ce projet, se sont associés deux jeunes Français qui ne sont pas des inconnus dans la communauté expatriée de Phnom Penh : Aude Moulard et Florent Montéat. Pépé Bistrot a fait l’objet de plusieurs articles dans la presse francophone et anglophone du royaume, et nombre d’internautes ne tarissent pas d’éloges à son sujet.

L’enseigne du restaurant
L’enseigne du restaurant

Aude a été formée à l’Institut Paul Bocuse de Lyon et a officié pendant deux années comme cheffe des cuisines de l’Ambassade de France. Quant à Florent, il était le propriétaire d’un bar bien connu des aficionados de la « Bassac Lane » (rue 308) : Chez Flo.

Aude Moulard de Pépé Bistrot
Aude Moulard de Pépé Bistrot

Ambiance chaleureuse

Le parti pris de Pépé Bistrot est de proposer à sa clientèle, essentiellement composée d’expatriés, un cadre agréable, une ambiance chaleureuse et une cuisine de bistrot de qualité. La décoration intérieure de la salle est effectivement élégante et l’atmosphère est détendue. Le bar, agrémenté de tabourets hauts, est engageant. Un petit souci cependant : l’air conditionné peine un peu à tempérer cet espace au plafond haut perché. Ce manque est en partie contrebalancé par l’ajout de ventilateurs qui viennent apporter une relative fraîcheur.

L’une des particularités de Pépé Bistrot est de proposer tous les jours un assortiment nouveau de plats : une entrée, un plat principal et un dessert sont concoctés quotidiennement en fonction des arrivages ou de l’inspiration de la cuisine.

Suggestions

La carte est de dimensions relativement réduites (mais mieux vaut en règle générale avoir un choix restreint de mets préparés avec soin qu’une offre pléthorique d’assiettes maussades, voire médiocres). De plus, à l’inverse de ce que l’on peut malheureusement observer chez d’autres restaurateurs, cette carte ne reste pas longtemps figée. En plus de la carte, une grande ardoise livre à la convoitise des gourmands quelques assiettes dont l’énoncé provoque, réflexe pavlovien, une activité soudaine et immodérée des glandes salivaires : ainsi, le 14 septembre 2018, les clients de Pépé Bistrot pouvaient par exemple assouvir leur envie de carpaccio iodé avec de fines tranches de barramundi assaisonnées de fruit de la passion et de grenade, les carnivores jeter leur dévolu sur un bœuf tartare tranché minute, à la main, avec ses petites pommes de terre, les plus aventureux se régaler de ris de veau accompagnés de champignons crémés et de tagliatelle, les amateurs de douceurs goûter à crème brûlée de « mémé ».

Ardoise du 14 septembre 2018
Ardoise du 14 septembre 2018

Classiques

Le choix peut également se porter sur des classiques de la bistrologie gauloise, éventuellement adaptée aux ressources locales : foie gras (accompagné de tranches grillées de brioche, de mangue confite et de sel et poivre khmers) ; cuisses de grenouilles (avec quartier de citron vert)… On peut aussi opter pour l’os à moelle grillé, ou encore l’œuf mollet en coque de noisettes. Finalement, le choix n’est pas aussi limité.

Os à moelle
Os à moelle

Touche d’Asie

Il convient aussi de remarquer que la cheffe Aude intègre souvent dans ses préparations des ingrédients locaux, ce qui apporte aux plats gaulois une touche d’Asie orientale assez originale et créative.

Le service en salle est agréable et les amateurs de grand air que ne rebute pas la chaleur peuvent même se restaurer en terrasse. Mais en cas d’affluence, il faudra parfois devra faire preuve d’un peu de patience. Rien d’insurmontable cependant.

Il peut arriver aussi que les saveurs ne soient pas au goût de tous : on a pu ainsi regretter par exemple que les cuisses de grenouilles soient un peu sèches, que l’os à moelle manque de cuisson… Mais en moyenne, l’expérience dînatoire reste tout à fait satisfaisante.

Pépé Bistrot est aussi ouvert tous les jours pour le déjeuner, et tous les soirs du mardi au dimanche. Adresse : 223e0 rue 13 (entre le Phsar Kandal et le Musée National)

Notes (sur 5) :

Atmosphère : 4

Service : 4

Qualité des produits : 3,5

Présentation des plats : 4,5

Rapport qualité/prix : 4

Note globale : 4

Texte et photographies par Pascal Médeville

Haut de page