Economie – PNUD : Un forum très connecté sur le e-commerce

Ce vendredi se tenait le forum #ConnectCambodia intitulé « Unlocking opportunities in e-trade » au Raffles Hotel le Royal. L’événement  était organisé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), avec Nick Beresford, directeur de pays pour le Cambodge.

L’objectif du forum était de présenter et étudier le potentiel du commerce électronique, du commerce dématérialisé et de l’innovation numérique.

Alors que le Cambodge se prépare à intégrer l’accord de l’ASEAN sur le commerce électronique, ce forum était tout à fait actuel. La journée a d’ailleurs été l’occasion d’échanges sur différents sujets entre les principaux décideurs politiques régionaux et nationaux. Ces derniers ont rencontré des acteurs du secteur du e-commerce, allant des multinationales aux PME. Ensemble, ils ont discuté de solutions pouvant être adoptées pour développer et tirer le maximum de bénéfices du e-commerce.

PNUD : Un forum très connecté sur le e-commerce
PNUD : Un forum très connecté sur le e-commerce

Une réponse à beaucoup de problèmes

Le forum a démarré après quelques mots d’introduction, prononcés par Pauline Tamesis coordinatrice résidente des Nations Unies, puis S.E. Sun Chanthol, Ministre des Travaux publics et des Transports. L’intervention de Pauline Tamesis a permis de souligner, à travers plusieurs données statistiques, l’importance du e-commerce et de l’économie digitale en Asie du Sud Est.

« Le commerce électronique offre non seulement des opportunités, mais également des solutions à nombre de nos problèmes les plus urgents », a-t-elle ajouté. Elle a par exemple évoqué l’égalité des sexes, la création d’emploi, en favorisant l’industrie, l’innovation et les infrastructures.  S.E. Sun Chanthol a quant à lui souligné l’importance du développement d’infrastructures efficaces au Cambodge pour favoriser le e-commerce.

Un forum dématérialisé

Tous deux ont ainsi ouvert cette journée de forum, d’autant plus innovant car complètement dématérialisé. En effet, les participants ont été invités à télécharger une application présentant le programme de la journée. Ils ont pu, pour chaque conférence, poser leurs questions depuis leurs smartphones, auxquelles les intervenants répondaient ensuite.

Pauline Tamesis coordinatrice résidente des Nations Unies
Pauline Tamesis coordinatrice résidente des Nations Unies

Cadre institutionnel

Après ces quelques mots, une première session du forum concernait la nécessité d’un cadre pour le e-commerce. Cela reste encore à créer au Cambodge. Cela a permis de montrer ce qui existait déjà au Cambodge en terme d’e-commerce. Les intervenants ont évoqué la nécessité de mettre en place une structure légale, qui permettrait par ailleurs d’attirer les investisseurs.

Des pratiques variées en Asie du Sud Est

La seconde session concernait les pratiques régionales du e-commerce en Asie du Sud Est. L’objectif était de trouver des solutions pour exploiter les technologies dans le but de développer le secteur du commerce électronique. Ainsi, la présence d’intervenants de différentes nationalité a permis d’exposer les avis d’acteurs du e-commerce dans les pays de la région et de comparer leurs modèles de fonctionnement. Le point fort de cette discussion tenait autour de la nécessité d’engager et de mettre en place des partenariats avec des acteurs publics et privés pour le développement du e-commerce et la construction d’un cadre efficace.

Un accord de commerce transfrontalier dématérialisé

M. Tengfei Wang, spécialiste des affaires économiques à l’UN.ESCAP (Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique des Nations Unies a par ailleurs expliqué les objectifs de l’Accord de commerce transfrontier dématérialisé. Ce traité a été adopté par l’UN.ESCAP en 2016. Il vise à accélérer la mise en œuvre de mesures de facilitation du e-commerce ainsi que d’aider les pays à pratiquer le commerce transfrontalier dématérialisé. L’objectif est de diminuer les coûts et permettre une certaine conformité commerciale des différents pays.

Interview

Par la suite, l’interview de Steven Li, vice-président de Shenzhen 4PX Express Co Ltd du groupe Ali-baba a constitué le moment phare de l’après-midi. Il s’est entretenu avec S.E. Dr. Sok Siphana, Premier Conseiller du Gouvernement Royal du Cambodge. Cela a été l’occasion d’explorer les opportunités du e-commerce ainsi que la manière de construire un écosystème de « PME e-commerce » sur les mar-chés émergents.

L’intérêt du Cambodge pour le groupe Alibaba a d’ailleurs été évoqué. Cela a mis en lumière les raisons pour lesquelles le Cambodge était un pays intéressant pour le e-commerce. Parmi elles, il y avait sa localisation centrale, sa population jeune et son coût du travail. S.E. Sok Siphana a notamment pris le temps d’évoquer le plan quinquennal de coopération « Lancang-Mekong », initiative importante pour la coopération régionale en matière de développement.

Explorer le potentiel du e-commerce

Plus tard dans l’après midi, une table ronde modérée par M. David Van, conseiller en partenariat public-privé, donnait un aperçu des différents aspects de l’écosystème de la logistique du commerce électronique, tant pour les biens que pour les personnes. Il était notamment question des attentes, défis et solutions pour bien tirer parti du commerce électronique. Les différents intervenants ont aussi exploré le potentiel des innovations et des technologies dans le but de redéfinir les politiques et les pratiques.

Faire progresser le e-commerce au Cambodge

pour conclure, une session a permis d’étudier les moyens de faire progresser le commerce électronique national et transfrontalier du Cambodge dans le contexte des investissements de la Bank Rakyat Indonesia.

Ainsi, comme l’annonçait le PNUD sur son site internet, ce forum a effectivement permis de “montrer comment l’intégration régionale, les technologies et les innovations ont créé de nouvelles opportunités de développement pour faire progresser le commerce transfrontalier au Cambodge”.

Texte et photographies par Adèle Tanguy

Haut de page