US-ASEAN Business Council : Les USA veulent investir dans l’agriculture

Mardi matin, le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, a reçu la visite du Conseil commercial US-ASEAN. La délégation était dirigée par Michael Walter Michalak, vice-président et directeur général régional du conseil.

US-ASEAN Business Council au Palais de la Paix à Phnom Penh mardi matin
US-ASEAN Business Council au Palais de la Paix à Phnom Penh mardi matin

Le meeting s’est déroulé au Palais de la Paix à Phnom Penh.

Intérêts communs

Lors de la réunion, Michael Walter Michalak a informé le Premier ministre que le US-ASEAN Business Council avait pour objectif de promouvoir les relations économiques à long terme avec le Cambodge. La visite actuelle au Cambodge a pour but de discuter des intérêts communs pour les investisseurs cambodgiens et américains, ainsi que, officiellement, d’oeuvrer en faveur du développement du Cambodge…

Selon M. Eang Sophalleth, assistant personnel du Premier ministre Hun Sen, le directeur régional a ajouté que les discussions se sont concentrées sur les questions économiques, l’énergie, les infrastructures, les ressources humaines, la culture et surtout l’agriculture.

Secteur agricole

En ce qui concerne le secteur agricole au Cambodge, l’ambassadeur américain, William A. Heidt, a informé le Premier ministre qu’actuellement, une dizaines d’entreprises agricoles américaines étudient les opportunités d’investissement au Cambodge.

”…Les problèmes agricoles ne doivent pas être négligés…le changement climatique provoque des inondations et des précipitations irrégulières…”, a souligné le Premier ministre, ajoutant que le changement climatique n’affecte pas seulement le Cambodge, mais aussi le monde entier.

Le Premier ministre a déclaré que les semences de riz  devraient faire l’objet d’une étude spécifique en raison de l’augmentation de la chaleur en saison sèche et de leur faible résistance. En ce sens, le Premier ministre a exhorté les investisseurs américains à apporter l’expertise technique à mettre en œuvre au Cambodge.

Il a également demandé à l’entreprise d’envisager d’investir dans la transformation des produits agricoles cambodgiens en produits semi-finis ou en produits finis pouvant servir les marchés nationaux et internationaux. Il a conseillé aux délégués de travailler avec les institutions compétentes pour trouver des solutions.

Rappelons qu’un groupe de grandes sociétés américaines invitées par l’ambassade des États-Unis participaient mardi dernier à un forum sur les opportunités commerciales dans le secteur agricole cambodgien. L’événement était organisé par l’ambassade des États-Unis à Phnom Penh, en collaboration avec Amcham.

Haut de page