Trafic d’armes : Huit personnes arrêtées et 30 fusils d’assaut AK-47 saisis

Le service de lutte contre le terrorisme et le crime transnational du commissariat national, en collaboration avec les forces de police de Kampot et de Pursat, ont arrêté huit personnes et confisqué trente AK-47.  Les auteurs ont été emprisonnés lundi, accusés de «trafic illicite d’armes», indique le directeur du tribunal municipal de Phnom Penh, Taing Sunlay, ce mardi matin.

Huit personnes arrêtées et 30 fusils d'assaut AK-47 saisis
Huit personnes arrêtées et 30 fusils d’assaut AK-47 saisis

Les huit suspects seraient liés au Front de libération national khmer (FLNK) et au mouvement Tiger Head, deux organisations considérées comme terroristes par le gouvernement. La direction du FLNK  a toutefois démenti l’appartenance des suspects au mouvement politique.

Peu après les arrestations, l’unité de presse et de réaction rapide du Conseil des ministres a publié une vidéo de 18 minutes accusant la KNLF d’avoir collaboré avec l’ancien chef de l’opposition, Sam Rainsy, dans un complot visant à renverser le gouvernement.

Le communiqué officiel indique également : ”…Un groupe de trafiquants d’armes, qui prévoyait des troubles sociaux en vue de renverser le gouvernement, a été arrêté et conduit en prison…”.

Le 26 septembre 2018, la police a arrêté quatre personnes et confisqué 25 des fusils d’assaut AK-47 dans le district de Preaek Pnov à Phnom Penh. Le 28 septembre, la police a arrêté quatre autres personnes et confisqué trois AK-47 dans les provinces de Kampot et Pursat, selon Mao Chanmaturith et Sarun Chanthy, respectivement commissaire de police de Kampot et de Pursat.

Haut de page