Premier Ministre – TSA : Le royaume ne s’inclinera pas en échange de l’aide étrangère

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a fermement déclaré qu’il était important de protéger la souveraineté et l’indépendance du Cambodge. Il s’est exprimé sur ce point ce dimanche lors d’une rencontre avec des étudiants, des stagiaires et des Cambodgiens vivant au Japon.

Premier Ministre - TSA : Le royaume ne s'inclinera pas en échange de l'aide étrangère
Premier Ministre – TSA : Le royaume ne s’inclinera pas en échange de l’aide étrangère

Le Premier ministre a déclaré ne pas être effrayé par l’éventuelle annulation du régime préférentiel ”Tout Sauf les Armes” (TSA) à la suite des déclarations de Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée du commerce.

”…Si les Cambodgiens doivent s’incliner en échange de l’aide étrangère, cela ne va pas dans le sens de la souveraineté et de l’indépendance du Cambodge…je ne m’inclinerais jamais devant les étrangers en échange de quoi que ce soit…Si l’Europe demande au Cambodge de payer des taxes douanières, le pays paiera sans besoin de menaces…”, a déclaré M.Hun Sen.

”…Si le Cambodge n’est pas en mesure d’appliquer pleinement ses propres lois, à quoi sert-il d’être une nation?…”, a-t-il ajouté.

En réponse aux arguments déployés par la Commission européenne susceptibles de remettre en cause l’accord TSA, le Premier ministre a rétorqué que la démocratie et les droits de l’homme étaient des arguments récurrents des pays riches qui souhaitent intervenir dans les affaires des pays du sud.

”…Regardez les résultats de la démocratie en Lybie, en Irak, au Yémen…”, a-t-il conclut sur ce point.

Il a souligné ensuite que les mesures prises par le Cambodge à l’encontre de l’ancien parti d’opposition constituaient une action juridique visant à prévenir des actes illégaux, et à maintenir la paix au Cambodge.

Haut de page