Kratie : Cinq décès et 78 empoisonnements liés au vin de riz

Cinq décès et 78 empoisonnements

Samedi après-midi, cinq personnes, dont une femme, sont décédées. 78 autres ont été hospitalisées après avoir consommé du vin de riz, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Ly Sovann. Il a indiqué que 42 des 78 victimes ont déjà été soignées. Les victimes sont originaires de trois villages différents.

Kratie : Cinq décès et 78 empoisonnements liés au vin de riz
Kratie : Cinq décès et 78 empoisonnements liés au vin de riz

L’autorité du district de Sombo a indiqué qu’un groupe de villageois était en fête après le travail jeudi soir. Après avoir consommé du vin de riz local, plusieurs d’entre eux ont commencé à suffoquer et à souffrir de malaises et vertiges.

Méfaits

Ly Sovann, a rappelé les méfaits de la consommation excessive de vin de riz ou de l’utilisation de vin de mauvaise qualité. Il a rappelé que certains vins de riz sont mélangés avec du méthanol pour le rendre plus fort. Cela peut affecter la santé des gens, provoquer des empoisonnements graves ou même entraîner la mort.

Pas une première…

Il y a eu treize cas d’empoisonnement au vin de riz en 2017, dont deux décès dans la province de Mondulkiri. En 2016, il y a eu 92 cas d’empoisonnement au vin de riz et 15 décès dans la province de Kampong Chhnang. En 2015, il y a eu 284 cas d’empoisonnement et 33 décès dans les provinces de Thbong Khmum, Kratie et Mondulkiri.

Méthanol

Fonctionnaires et experts de la santé indiquent que les décès sont dus à des niveaux toxiques importants de méthanol dans la liqueur, rajouté par des revendeurs sans scrupules. Ces derniers tentent d’augmenter la teneur en alcool du produit. Le méthanol, également connu sous le nom d’alcool de bois, est largement disponible au Cambodge dans les pharmacies. Il est souvent utilisé dans le vernis, l’antigel et le carburant.

Lorsqu’il est ingéré, il est transformé en formaldéhyde puis en acide formique, qui s’accumule dans le sang et peut entraîner la cécité, des lésions cérébrales et la mort. Le vin de riz coupé au méthanol peut aussi affecter le foie, les reins et le cerveau et provoquer des intoxications, des maux de tête, des vomissements, et des difficultés respiratoires.

Les autorités ont demandé aux citoyens de cesser immédiatement de consommer du vin de riz, d’interdire la vente et la distribution et de fermer les magasins.

Haut de page