Immobilier – Enquête : Phnom Penh reste la zone privilégiée

La capitale du royaume, Phnom Penh, connaît un développement immobilier spectaculaire. Les deux autres grands centres touristiques du pays, Sihanoukville et Siem Reap affichent également un nombre croissant de projets immobiliers.

Quai Sisowath à Phnom Penh
Quai Sisowath à Phnom Penh

La région côtière de Sihanoukville a fait récemment la une avec de nombreux projets hôteliers soutenus par la Chine. Beaucoup d’ensemble résidentiels, d’hôtels et de casinos modifient rapidement le paysage de cette ville autrefois bien plus bohème.

Enquête

Cependant, selon une enquête statistique réalisée par le site de référence Realestate.com.kh, Phnom Penh domine toujours la grande majorité de la demande immobilière. Cette année, l’enquête a consisté à interroger 2 000 personnes de toutes origines. Il leur a été demandé de classer la ville ou la province où elles étaient le plus susceptibles d’acheter une propriété.

75% ont déclaré qu’ils souhaitaient acquérir de l’immobilier quelque part dans la capitale.

Sihanoukville

Fait intéressant, bien que la demande de propriétés à Sihanoukville ait augmenté au cours de l’année écoulée, seulement 9% des personnes interrogées ont indiqué être intéressées par un achat dans cette ville. L’année dernière, la tendance était de 8%.

Siem Reap

La demande pour le principal centre touristique du pays, Siem Reap, n’a retenu l’attention que de 5% des répondants. La demande pour la ville qui abrite le complexe de temples d’Angkor Wat a diminué par rapport à l’année dernière.

Phnom Penh

En analysant les données concernant Phnom Penh, on peut constater que Sen Sok est le district le plus demandé. 14% des personnes à la recherche de biens immobiliers dans la capitale souhaitent acheter dans le district de Sen Sok. Cela représente une augmentation de 4% par rapport à 2018.

Por Sen Chey est le seul autre district à avoir connu une telle croissance. En effet, un peu plus de 9% des acheteurs de capitaux cherchent à acheter dans cet endroit.

Tom O’Sullivan, PDG de Realestate.com.kh, déclare que, parce que 75% des Cambodgiens vivent encore en province et que Phnom Penh est souvent la première option pour chercher des opportunités d’investissement immobilier.

“…En fin de compte, ceux qui en ont les moyens achètent une propriété dans la ville…”, déclare O’Sullivan, ajoutant que de nombreux investisseurs et acheteurs de logements ”…commençaient seulement maintenant à s’intéresser aux régions côtières telles que Sihanoukville et Siem Reap…”.

“..De nombreuses propriétés dans ces deux endroits voient les prix grimper comme jamais auparavant…”, précise-t-il.

Ann Sothida, directrice de CBRE Cambodia, a déclaré que Phnom Penh offre actuellement la collection la plus complète de services et de possibilités d’emploi. Elle se dit convaincue que les acheteurs cambodgiens et étrangers accordent toujours la priorité à l’accès aux marchés du travail et à la facilité de transport lorsqu’ils s’installent dans une nouvelle ville.

“…Sihanoukville, cependant, est en train de devenir rapidement la deuxième zone la plus prisée des acheteurs de maison, des investisseurs et des promoteurs, à la fois localement et internationalement…”, ajoute-t-elle.

Origines

Les principaux acheteurs sont des ressortissants du Royaume, suivis par des expatriés de pays asiatiques tels que la Chine, le Vietnam, la Corée, la Thaïlande, Singapour et Taiwan. L’intérêt des ressortissants européens augmente également.

Autres villes

Outre les trois principaux sites, les marchés secondaires tels que Kampot, Kep, Poipet, Battambang et Kampong Cham connaissent également une augmentation de la demande. L’enquête de cette année montre que 11% des acheteurs cherchant une propriété veulent aussi acheter quelque part en plus de Phnom Penh, Sihanoukville ou Siem Reap.

Sothida précise aussi que chaque province a son propre potentiel et peut proposer des conditions différentes aux acheteurs.

Teng Rithy, fondateur et directeur de Property Investment Realty Partner, prédit que la nouvelle tendance de l’achat de logements ne restera pas confinée à la capitale. Il affirme que le nombre de propriétaires de maison dans les prochaines années augmentera.

Teng Rithy explique que beaucoup de jeunes familles souhaitant une maison préféreront à terme l’acheter dans leur province d’origine plutôt que de déménager dans la capitale. “…Les maisons de milieu de gamme représentent un marché énorme et les maisons de la classe moyenne émergente du royaume feront bon accueil aux maisons convenables…”, conclut-il.

Haut de page