Gouvernement : Le Premier ministre à la Rencontre des dirigeants de l’ASEAN à Bali

Le Premier ministre Hun Sen et d’autres dirigeants de l’ASEAN se sont réunis le 11 octobre à Bali, en Indonésie, pour la Rencontre des dirigeants de l’ASEAN.

Le Premier ministre à la Rencontre des dirigeants de l’ASEAN à Bali
Le Premier ministre à la Rencontre des dirigeants de l’ASEAN à Bali

Renforcer la coopération

Le secrétaire général de l’ONU, le secrétaire général de l’ASEAN, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) et le président du Groupe de la Banque mondiale étaient également présents à cet événement. Celui-ci avait pour  pour thème : « La réalisation des objectifs de développement durable et le succès dans l’élimination des écarts de développement grâce à des actions de collaboration régionales et mondiales ».

Dans son discours, le Premier ministre a mis en évidence les principaux défis et opportunités de la région de l’ASEAN. Il a encouragé les dirigeants à resserrer la coopération avec les partenaires existants, et à poursuivre l’intégration de la connectivité dans tous les domaines afin de renforcer la résilience de l’ASEAN face à l’évolution politique, économique et sociale de la région.

Pour le Cambodge, a-t-il indiqué, le pays a enregistré une haute croissance économique annuelle de 7% en moyenne au cours des deux dernières décennies. Avec cette forte croissance, le Cambodge est récemment devenu une nation à revenu moyen de la tranche inférieure, a ajouté Hun Sen, précisant que l’indice de pauvreté s’est réduit à seulement 13%.

Objectif

Le Premier ministre a également fait part de l’objectif du royaume de devenir un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure vers 2030. Pour l’atteindre, le Royaume s’est attaché à créer des opportunités d’emploi pour les jeunes, à promouvoir la qualité des services publics clés : les infrastructures, l’éducation, la santé et autres services de base. Il s’est également engagé à réduire l’écart entre les zones urbaines et rurales, et à accélérer l’intégration économique dans le pays, dans la région et dans le monde.

Priorité aux réformes

Dans ce contexte, a-t-il souligné, le gouvernement royal du Cambodge accorde une large priorité aux réformes visant à promouvoir une croissance inclusive pour accroître la compétitivité et stimuler la diversification. Cela comprend la réduction des coûts de l’énergie, l’amélioration de la connectivité des transports, et la résolution de l’écart des compétences grâce à l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation professionnelle.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, octobre 2018 —

Haut de page