Déchets : Nouvelle alerte du ministère de l’environnement

Alors que le Cambodge s’apprête à célébrer Pchum Ben, le ministère de l’environnement lance à nouveau un appel au public pour contribuer activement à la gestion des déchets. Le ministère souligne qu’il s’agit de la responsabilité de tous, des particuliers, des entreprises, des restaurants et des associations.

Les images des rues de Sihanoukville transformées en dépotoirs flottants par les inondations ont largement alimenté les réseaux sociaux ces derniers jours.​​ Elles ont aussi suscité pas mal de mécontentement parmi la population de la ville.

des rues de Sihanoukville transformées en dépotoirs flottants par les inondations
Des rues de Sihanoukville transformées en dépotoirs flottants par les inondations. Photographie Facebook

Quelques jours plus tôt, S.E. Dr Thong Khon, ministre du tourisme a également exhorté les autorités à ”…gérer plus efficacement les déchets et ordures mais aussi empêcher les eaux usées de s’écouler vers le littoral et la mer…”

Le porte-parole du ministère et secrétaire d’État, S.E. Neth Pheaktra a déclaré : ”…Une bonne gestion des déchets permet non seulement de garantir un environnement propre, mais aussi de promouvoir une vie saine et de réduire les blocages dans le système d’égout, en particulier lorsqu’il pleut….”, ajoutant que : ”…La responsabilité des déchets est aussi un devoir citoyen, les habitants doivent se responsabiliser en évitant de jeter leurs ordures sur la voie publique…”.

S.E. Neth Pheaktra a​​​​ déclaré également que la gestion des déchets dans les villes du royaume s’était améliorée, mais n’avait pas encore atteint un niveau satisfaisant. Il explique ces résultats difficiles par une augmentation sensible de la population, des modes de vie qui s’orientent vers la consommation, et le manque d’éducation du public.

10 000 tonnes – jour

Selon les statistiques du ministère, pour 2017, les principales villes du pays ont produit environ 3,65 millions de tonnes de déchets, soit plus de 10 000 tonnes par jour, dont 70 à 80% ont été acheminés vers des sites de décharge et de recyclage.

Phnom Penh

La capitale Phnom Penh a produit à elle seule près de 3 000 tonnes de déchets par jour, tandis que les autres principales destinations touristiques, les provinces de Siem Reap et de Preah Sihanouk produisent respectivement en moyenne 350 à 400 tonnes de déchets et entre 600 et 650 tonnes de déchets par jour.

S.E. Neth Pheaktra a ajouté que, dans l’ensemble du pays, environ 41% des déchets produits chaque année étaient acheminés vers des sites de décharge, 11% étaient recyclés et le reste était brûlé ou jeté dans des lieux publics.

Des études suggèrent que parmi les déchets au Cambodge, environ 70 ou 80% peuvent être recyclés.​​

Haut de page