Conférence : Concertation Cambodge – Vietnam sur le commerce du bois

Des responsables, des dirigeants d’entreprise et des experts vietnamiens et cambodgiens se sont rencontrés cette semaine à Ho Chi Minh City pour discuter des mesures visant à renforcer la coopération dans le commerce et la gestion du bois et des produits dérivés.

Concertation Cambodge - Vietnam sur le commerce du bois
Concertation Cambodge – Vietnam sur le commerce du bois

La conférence intitulée «Dialogue politique sur le commerce du bois et ses produits dérivés entre le Việt Nam et le Cambodge : légalité et durabilité» était organisée par l’administration forestière du Việt Nam en collaboration avec celle du Cambodge.

1100 km de frontière

Les experts ont déclaré que les deux pays voisins partageaient plus de 1100 kilomètres de frontière entre dix provinces du Việt Nam et neuf du Cambodge, un défi pour le contrôle du commerce illégal des produits forestiers.

Phạm Văn Điển, directeur général adjoint de l’Administration des forêts du Việt Nam, a déclaré qu’il était important de garantir un approvisionnement suffisant en bois de source légale pour les exportations du pays.

”…Les importations de bois aident à diversifier les sources de matières premières. Le Cambodge est l’un des pays fournisseurs de bois d’œuvre pour nos usines de transformation…”, a-t-il indiqué, ajoutant que : ”…Pour lutter contre l’exploitation illégale des forêts, le transport et le commerce du bois dans les provinces frontalières, le Vietnam et le Cambodge ont amélioré leurs cadres institutionnel et juridique au cours des dernières années…”.

“…Mais il semble que les entreprises d’import-export des deux pays ont du mal à fonctionner dans le respect de la loi…”, a-t-il précisé.

Renforcer le dialogue

Selon Chan Ponika, directeur général adjoint de l’Administration forestière du Cambodge, le dialogue contribuerait à stimuler “…le développement de l’industrie forestière, en renforçant le commerce de bois et de produits dérivés issus de sources légales dans les deux pays…”.

La conférence a également porté sur la transformation et le commerce du bois ; les règlements concernant l’abattage, le transport, la transformation et le commerce, puis les règlements douaniers de deux pays concernant l’importation et l’exportation de bois.

Divergences

Nguyễn Xuân Thắng, responsable de la division des enquêtes sur les infractions forestières et de la gestion des forêts au Département de la protection des forêts, a déclaré que le Vietnam avait publié des réglementations sur les produits forestiers licites, sur l’inspection de l’origine des produits forestiers et sur les sanctions administratives concernant le commerce du bois.

Les délégués de la réunion ont déclaré qu’il y avait une grande divergence entre les chiffres du volume des exportations et les revenus rapportés par les deux parties…ils ont appelé à la recherche d’un moyen efficace de renforcer la coopération dans le partage d’informations pour changer cela.

Teang David, directeur adjoint du Département de la législation et de l’application de la loi du Cambodge, a déclaré que le Cambodge avait interdit l’exportation de bois provenant de forêts naturelles et ne permettait que l’exportation de bois provenant de forêts cultivées.

”…Pour exporter du bois, il existe des quotas, des licences d’importation et d’exportation et d’autres exigences…”, a-t-il déclaré.

Renforcer les actions conjointes

Le Vietnam et le Cambodge doivent renforcer leurs actions conjointes en matière de lutte contre le commerce de bois illégal en provenance du Cambodge, ainsi que pour la communication et le partage d’informations sur la chaîne de traçabilité, ont indiqué les délégués.

Les participants ont également suggéré que les deux parties renforcent l’application des règles déjà en place. Bùi Chính Nghĩa, directeur adjoint du Département du développement de la production forestière, a déclaré que l’industrie du bois du Vietnam s’est développée rapidement pour devenir le cinquième exportateur mondial et le deuxième en Asie. Ses exportations de bois et de produits forestiers ont atteint 8 milliards de dollars US l’année dernière.

L’industrie a utilisé environ 31 millions de mètres cubes de bois l’année dernière, avec une offre intérieure représentant 25 millions de mètres cubes, provenant principalement de forêts concentrées, de plantations de caoutchouc, de jardins potagers et d’arbres dispersés, a-t-il déclaré.

Officiellement…le Vietnam a dépensé 2,19 milliards de dollars en importations de bois l’an dernier, le Cambodge représentant 219 millions de dollars US.

Au cours de la deuxième journée, les délégués se sont rendus poste-frontière Xa Mát dans la province de Tây Ninh pour étudier les procédures de dédouanement du bois expédié du Cambodge au Vietnam.

Haut de page