Bruxelles : Le Premier ministre se veut rassurant

Hun Sen se veut rassurant

Le chef du gouvernement royal a déclaré vendredi que la décision de la commission Européenne  de mettre en branle la procédure officielle de retrait temporaire du régime préférentiel Tout sauf les armes (TSA) est utilisée comme une arme de guerre psychologique contre le Gouvernement Royal.

TSA : Le Premier ministre se veut rassurant
TSA : Le Premier ministre se veut rassurant

“…Rien n’a été affecté jusqu’à présent…”, a-t-il déclaré en se voulant rassurant, lors d’une rencontre avec plusieurs centaines de Cambodgiens vivant et étudiant en Belgique vendredi soir.

”…Le Cambodge perdra forcément les avantages du régime TSA lorsque son économie aura atteint un niveau supérieur. Cela s’appliquera également aux taux d’intérêt préférentiels des donateurs et des partenaires de développement du Cambodge…”, a-t-il ajouté, indiquant qu’il travaillait avec le Japon, la Corée du Sud, la Chine et la Banque asiatique de développement (BAD). Ceci, afin d’obtenir un traitement préférentiel supplémentaire de dix ans sur les taux d’intérêt et de pouvoir porter à 40 ans les durées de remboursement.

Federica Mogherini pas convaincue

S’exprimant lors du sommet Asie-Europe à Bruxelles, la représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a déclaré qu’elle avait rencontré Hun Sen jeudi soir et qu’elle avait soulevé l’inquiétude de l’Europe face à la détérioration rapide des droits de l’homme dans le pays. Elle a ajouté ensuite vendredi que les discussions avec le dirigeant cambodgien, Hun Sen, n’avaient pas apaisé les préoccupations de l’UE en matière de droits de l’homme.

Federica Mogherini a également déclaré que les équipes de l’UE et du Cambodge lanceront des négociations dans les prochains jours “afin de passer en revue une longue liste de problèmes que nous avons soulevés, parallèlement à notre décision de suspendre les préférences commerciales”. ”…J’ai toujours espoir qu’un changement positif pourrait se produire…”, a-t-elle conclu.

Accueil

Vendredi, devant le bâtiment du Conseil européen, quelques dizaines (- centaines selon les sources) de Cambodgiens vivant en Belgique ont manifesté dans la rue en criant leur soutien à la suppression du régime préférentiel.

Auparavant, M.Hun Sen avait posté un message sur son compte Facebook en remerciant les supporters venus d’aussi loin que l’Allemagne, la Suisse, l’Angleterre et la France pour l’accueillir à Bruxelles le jour de son arrivée. “Cela montre que les Cambodgiens à l’étranger soutiennent et respectent le Premier ministre, qui a conduit le pays à sa prospérité actuelle”, a-t-il écrit.

Haut de page