Bois d’oeuvre : Les ONG s’insurgent contre le projet de partenariat commercial avec le Vietnam

Un comité composé de plus de vingt organisations nationales et internationales a adressé une pétition à l’Union européenne afin d’empêcher la signature d’un accord commercial sur le bois d’oeuvre avec le Vietnam.

Bois d'oeuvre : Les ONG s'insurgent contre le projet de partenariat commercial avec le Vietnam
Bois d’oeuvre : Les ONG s’insurgent contre le projet de partenariat commercial avec le Vietnam

L’UE doit signer ce mois-ci l’accord de partenariat volontaire – APV, un accord commercial sur le bois d’œuvre avec le Vietnam, conformément au règlement européen sur le bois.

La pétition affirme que les négociants vietnamiens ont corrompu des fonctionnaires provinciaux et ouvert des exploitations illégales.

Selon la pétition, des experts techniques ont conclu que les autorités vietnamiennes avaient aidé et encouragé les crimes forestiers à grande échelle. Au lieu d’empêcher le trafic, ils ont délivré les autorisations nécessaires pour entrer dans la chaîne d’approvisionnement vietnamienne.

”…Les autorités vietnamiennes ne sont pas disposées à aider le Cambodge à appliquer les lois forestières et les réglementations en matière d’exportation..”, indique la pétition.

Selon le document, le ministre de l’Intérieur, Sar Kheng, a annoncé publiquement en septembre qu’il agirait contre les criminels forestiers qui s’entendent avec des fonctionnaires pour rassembler, transporter et exporter du bois à grande échelle.

Ouch Leng, militant écologiste a déclaré que l’accord de partenariat volontaire (APV) devait exiger que le Vietnam cesse de faire passer du bois en contrebande du Cambodge.

Haut de page