Arts – CLA : Le Khmer Magic Music Bus en tournée aux USA

Cinq artistes survivants du régime des khmers rouges partageront leurs parcours personnels pour faire revivre la scène artistique cambodgienne à travers une série de représentations dans six villes des États-Unis.

Artistes cambodgiens de Khmer Magic Music Bus. De gauche à droite: Seyma Thorn; Savang Thoch; Arn Chorn-Pond, fondateur de Cambodian Living Arts, Mao Men; et le maître artiste Mann Men. Photographie fournie
Artistes cambodgiens de Khmer Magic Music Bus. De gauche à droite: Seyma Thorn; Savang Thoch; Arn Chorn-Pond, fondateur de Cambodian Living Arts, Mao Men; et le maître artiste Mann Men. Photographie fournie

“Arts4Peace”

Les performances, intitulées “Heartstrings” et organisées par l’ONG cambodgienne Cambodian Living Arts (CLA), se dérouleront sur trois semaines à partir du 25 octobre dans le cadre de la tournée “Arts4Peace”.

Samnang Heng, coordinatrice des programmes de la CLA, a déclaré que la tournée visait à raconter les histoires cambodgiennes de la vie des cinq artistes.

Mme Heng Samnang, coordinatrice de programme de la CLA
Mme Heng Samnang, coordinatrice de programme de CLA

”…La tournée Arts4Peace raconte les histoires personnelles de musiciens et d’artistes qui ont fait carrière dans les arts avant, pendant et après les Khmers rouges…”, déclare Samnang Heng. ”…Nous voulons montrer comment leur vie a été modifiée à travers les arts, la musique et la culture…”.

Khmer Magic Music Bus

En 2013, deux des artistes en vedette, Arn Chorn-Pond, fondateur de CLA, et l’artiste Thorn Seyma, ont fondé un projet de musique mobile indépendante, Khmer Magic Music Bus, qui a ensuite été intégré comme l’un des principaux programmes de lCLA.

Heng a déclaré que la tournée Arts4Peace poursuivrait l’expérience du Khmer Magic Music Bus dans les villes américaines de Putney, dans le Vermont, à Boston, dans le Massachusetts, à Hartford, dans le Connecticut, à Greenwich, dans le Washington, au Mexique et à New York.

”…Le bus qui conduit les cinq artistes à se produire d’un endroit à l’autre aux États-Unis arborera les mêmes panneaux et décorations que celui que nous utilisons au Cambodge…”, a déclaré Heng. ”…Nous voulons montrer au public américain qu’il s’agit de la même expérience de Khmer Magic Music Bus que lCambodian Living Arts offre au Cambodge…”.

Cambodian Living Arts

Cambodian Living Arts a été fondé en 1998 pour venir en aide aux maîtres d’instruments traditionnels cambodgiens ayant survécu au régime des Khmers rouges, et encourager les jeunes étudiants à apprendre ce métier.

Chorn-Pond pense que les arts peuvent guérir et transformer les personnes et les sociétés. Chorn-Pond a perdu sa famille à la suite du génocide khmer rouge et déclare qu’il a eu recours aux arts et à la musique pour soulager sa douleur : ”…La musique m’a sauvé la vie en premier lieu, explique-t-il. C’est pourquoi la musique est revenue dans ma vie et je l’utilise au maximum, non seulement pour jouer, mais aussi pour transmettre cette culture en voie de disparition à la prochaine génération…”

Heng de son coté, avance que : ”…Nous voulons montrer à notre public que, malgré les guerres et les tragédies, le Cambodge a aujourd’hui un nouveau visage. Nous avons construit la paix, aussi grâce aux arts, à la musique et à la culture. ”

Avec VOA

Haut de page