Loisirs : Que faire à Phnom Penh ce weekend ?

Une sélection de quelques événements ce weekend, proposée par Adèle Tanguy.

Concert de khên laotien

Ce vendredi de 18 h 30 à 19 h 30, l’IFC présente un concert de khên laotien. Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO tout récemment, le khên est l’instrument traditionnel le plus important dans la musique laotienne.

Khên laotien
Cinéma de l’IFC, Institut Français du Cambodge, No. 218, Keo Chea (rue 184), de 18 h 30 à 19 h 30.

Concert des Fender Benders

Dans un registre plus rock, les Fender Benders se produisent, vendredi de 20 h 30 à 23 h 30, au FCC Hotels and Restaurants. Ces trois musiciens reprennent ensemble les tubes rock et pop les plus connus, pour le plus grand plaisir de tous. Ce groupe de musiciens de haut niveau va certainement enflammer la piste de danse !


FCC Hotels and Restaurants – Phnom Penh, 363 Sisowath Quay, Phnom Penh

World Clean up day

Ce samedi se déroule la journée mondiale du nettoyage… et Phnom Penh y participe ! Donnez seulement 5 heures de votre temps avec la communauté internationale pour aider à nettoyer les ordures sur terre et dans l’eau.

De 6h00 – 7h00 a lieu l’ouverture officielle de la Journée mondiale du nettoyage au Ministère de l’environnement. Y seront donnés des instructions concernant le nettoyage, la carte, les matériaux. De 7h00 à 11h00, ramassez les ordures dans votre quartier, dans les rues, les écoles, les pagodes, les usines, les rivières, les lacs… Après l’événement, tous les volontaires recevront un certificat du World Cleanup Day !

Atelier Storytelling

Vous aimez écouter ou raconter des histoires ? Dr. Mitsy du DynamoVerse organise une série d’ateliers pour aider à faire ressortir le conteur dans chacun de vous ! Les cours combinent des techniques d’improvisation, de journalisation et de prise de parole en public. Passez un après-midi immergé dans le monde du conte !


5 $ par personne, samedi à 14:00 – 16:00, Java Creative Café (Toul Tom Poung)

53 rue 468, Phnom Penh

Bonsai People

Samedi, à la Meta House est projeté le documentaire Bonsai People, sur la vision de Muhammad Yunusm prix Nobel de la paix. Fondateur de la Grameen Bank, Yunus a été le pionnier du microcrédit, le programme bancaire qui fournit aux pauvres – principalement des femmes – de petits prêts qu’ils utilisent pour lancer des entreprises et sortir leurs familles de la pauvreté.

La vision d’un homme sur la pauvreté dans le monde entier rend le spectacle fascinant, profondément humain et inspirant. Un documentaire de Holly Mosher (2012, 78 min).

Atelier “Self portrait acrylic on canvas”

Samedi, le studio N o w h e r e organise un atelier intitulé « Self Portrait Acrylic on Canvas ».
Dans cet atelier, Syahrulfikri (Ajin), le co-fondateur de N o w h e Art Studio, passera en revue les notions de base du portrait, les techniques de peinture acrylique, les types de pinceaux ainsi que les coups de pinceau.

Le but de cet atelier est de vous salir les mains et de peindre votre vrai personnage. À la fin de la journée, chaque participant aura son portrait à emporter avec lui. Aucune peinture ne sera la même !

Prix individuel 40 $, 70 $ pour deux. Comprend une toile de 50x40cm à garder.
Samedi de 13h à 17h, 15 ans minimum Réservations indispensables au 085 402 712 (Ajin)
N o w h e r e Art Studio, 2e étage, Neverland Artspace, No.172z2 Boulevard Norodom, Phnom Penh

Muy Dollar Portrait

Dimanche toujours, rendez-vous au studio N o w h e r e pour réaliser votre portrait, pour un dollar seulement… C’est le « Muy dollar portrait » ! Vous réaliserez vous-même le portrait, en collaboration avec Lolli et Ajin. Seule exigence : venir avec le sourire !

Dimanche, session du matin : 11h-13h, session de l’après-midi : 15h-17h
30 personnes maximum par session
N o w h e r e Art Studio, 2e étage, Neverland Artspace, No.172z2 Boulevard Norodom, Phnom Penh

Exposition “The Guardians”

Dimanche a lieu l’inauguration de l’exposition « The Guardians », la première exposition de The Sokheng, à la galerie Bong. Agé de 17 ans et le fait qu’il soit encore étudiant, il passe le plus clair de son temps libre à perfectionner son art et à se plonger dans le travail de ces contemporains.

Le style du Sokheng est facilement reconnaissable à la fois par les thèmes abordés et les couleurs utilisées. Parfois mystique et mythologique, son inspiration principale est toujours intimement liée à la culture khmère et au symbolisme de la bataille du bien et du mal. Ainsi, dans presque toutes ces œuvres, on retrouve le “K’orm”, ou pot d’argile représentant la culture khmère et le pinceau comme seule arme pour le promouvoir et le défendre, ainsi que les “gardiens”, ces êtres anthropomorphes aux dimensions herculéennes.

Dimanche de 18 h à 21 h, Bong The Gallery, rue 240 1/2, Phnom Penh

Haut de page