Logements sociaux – PNUD : Premiers projets concrets en 2019

Il y a quelques mois, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Zone Économique Spéciale de Phnom Penh (ZES) lançaient une initiative visant à améliorer les conditions de logement des travailleurs de la zone.

Le PNUD a donc lancé un concours de design pour ce projet, qu’il finance en partie. L’objectif final est que les travailleurs puissent louer ou acheter le logement occupé sans que l’engagement financier mensuel ne dépasse les 100$ US.

Design primé pour la ZES de Phnom Penh. Illustration Atarchitecture
Design primé pour la ZES de Phnom Penh. Illustration atArchitecture

C’est la société atArchitecture qui a remporté le concours. Le projet primé servira également de modèle pour les maisons des autres villes du pays en urbanisation rapide.

Dans un premier temps, 3000 unités seront construites en 2019. Il s’agit du premier programme de logements sociaux destiné à la classe ouvrière depuis les années 60.

Le concours organisé par le PNUD dans le cadre de sa stratégie vise aussi à encourager les investissements dans le développement durable.

Design primé pour la ZES de Phnom Penh. Illustration Atarchitecture
Design primé pour la ZES de Phnom Penh. Illustration atArchitecture

ZES

Ce concours nécessitait la conception de logements pour les travailleurs et leurs familles dans la zone économique spéciale (ZES) de la capitale Phnom Penh, l’objectif étant d’améliorer la qualité de vie des résidents.

Dans la ZES, ”…les options de logements de haute qualité, abordables et sûrs sont limitées…”, a déclaré David Cole, directeur de la société britannique Building Trust International, qui construira les logements sociaux.

atArchitecture

Selon le PNUD, il y a plus de 17 000 travailleurs dans la ZES de Phnom Penh. Le nombre devrait augmenter régulièrement.

Le projet présenté par atArchitecture est de faible hauteur, utilise des briques et du béton d’argile, ce qui le rend rentable et adaptable à toute ville tropicale à forte densité d’occupants dans les bâtiments…”, a déclaré son responsable Avneesh Tiwari.

“…Il est conçu comme un logement social sûr et sécurisé…”, a-t-il ajouté.

Cela est particulièrement primordial dans la ZES de Phnom Penh, où plus des deux tiers des travailleurs des usines de vêtements et de textiles sont des femmes.

Projet adaptable

“…Avec des modifications mineures, le projet peut être adapté à n’importe quelle ville de la région tropicale en raison de sa réponse appropriée au climat et à la nécessité d’une densité élevée d’occupants…”, a ajouté Tiwari.

”…Le mois prochain, une exposition présentera d’autres projets présélectionnées, fournissant ainsi une ressource aux investisseurs, aux promoteurs et au gouvernement pour la fourniture de logements abordables…”, a déclaré Nick Beresford, directeur national du PNUD au Cambodge.

En Asie, les investissements de ce type sont particulièrement nécessaires pour les logements à bas prix dans les villes en plein essor qui ont du mal à répondre à la demande croissante. Les travailleurs s’accommodent souvent de logements basiques qu’ils partagent à plusieurs.

Haut de page