Keo Seima : Découverte d’un nid de marabouts chevelus

L’équipe de surveillance de la faune de la Wildlife Conservation Society (WCS) et le ministère de l’Environnement ont découvert six nids de marabouts chevelus au nord de la réserve faunique de Keo Seima.

Keo Seima : Découverte d'un nid de marabouts chevelus
Keo Seima : Découverte d’un nid de marabouts chevelus

C’est la première fois que cette espèce vulnérable est observée durant sa période de reproduction dans cette aire protégée.

Le marabout chevelu (Leptoptilos javanicus) est une grande cigogne qui atteint plus d’un mètre de hauteur et une envergure de plus de deux mètres. Malgré une estimation de la population mondiale supérieure à 10 000 personnes, ces oiseaux connaissent un déclin rapide de leur population. Leur aire de répartition se réduit considérablement dans toute l’Asie.

Le marabout chevelu est donc répertorié comme «vulnérable» sur la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN.

Les marabouts vivent en colonies. Ils préfèrent les arbres hauts, de préférence dans un habitat consistant en une mosaïque de dipterocarpus. Les plaines de l’est et du nord du Cambodge comptent parmi les meilleurs exemples de cet écosystème largement menacé.

Le sanctuaire de faune de Keo Seima est un habitat crucial pour la survie et la reproduction de ces espèces vulnérables en raison de la présence de forêts sèches, de prairies et de zones humides. Elles peuvent se nourrir de poissons, grenouilles, reptiles, escargots et petits mammifères.

”…À l’heure actuelle, la déforestation menace et affecte gravement l’habitat de nidification du marabout, en particulier pendant la saison de reproduction. Ainsi, la protection de leurs sites de nidification est très importante pour assurer la survie de cette espèce rare…”, a déclaré M. Sot Vandoeun, coordonnateur du suivi de la faune de WCS.

Haut de page