Justice : Libération conditionnelle de Kem Sokha

Le chef du principal parti d’opposition cambodgien, Kem Sokha, a été libéré sous caution ce lundi, a annoncé un porte-parole du gouvernement,Phay Siphan, Kem Sokha est retourné à son domicile dans la nuit, vers 3h30 du matin.

Kem Sokha. Photographie SBS
Kem Sokha. Photographie SBS

Kem Sokha était emprisonné depuis un an pour trahison.

“…Il a été libéré sous caution et il est sous surveillance par le tribunal…”, a déclaré à l’agence Reuters le porte-parole du gouvernement.

La fille de Kem Sokha, Kem Monovithya, a déclaré que son père, âgé de 65 ans, serait placé en résidence surveillée. Le leader politique est en mauvaise santé et a besoin de soins médicaux.

”…Il a un taux de sucre élevé dans le sang et il a besoin d’une intervention chirurgicale pour son épaule gauche…”, at-elle ajouté.

Les motifs ayant conduit à la libération de Kem Sokha n’ont pas été divulgués pour le moment.

Le mois dernier, les juges ont estimé que la remise en liberté du leader politique risquait de ”provoquer des troubles à l’ordre public”. Ils avaient également déclaré que les faits qui lui sont reprochés étant de nature criminelle, il était plus prudent de garder M.Sokha en prison.

En juin dernier, la cour d’appel avait déjà refusé la libération sous caution à M. Sokha pour la deuxième fois. Le 9 mars, la Cour suprême avait rejeté la demande de mise en liberté sous caution de M. Sokha après que la cour d’appel ait confirmé en février une décision antérieure du tribunal municipal de Phnom Penh.

Haut de page