Environnement : Une application pour les crimes forestiers

Le réseau communautaire Prey Lang – Prey Lang Community Network (PLCN) a enregistré 2 926 cas de crimes forestiers dans quatre provinces depuis février 2015, indique un rapport basé sur des données collectées avec une nouvelle application pour smartphone : Prey Lang app

Une application pour les crimes forestiers
Une application pour les crimes forestiers

Les membres de PLCN – une alliance de communautés locales vivant autour de la forêt dans le nord du Cambodge – ont patrouillé Prey Lang depuis 2001 pour documenter les cas d’exploitation forestière illégale.

Prey Lang

La forêt de Prey Lang est la plus grande forêt de basse altitude de la péninsule d’Indochine. Elle s’étend sur quatre provinces du Cambodge, à savoir Kampong Thom, Preah Vihear, Stung Treng et Kratie. S’étendant sur environ 3 600 kilomètres carrés, Prey Lang comprend une diversité d’écosystèmes, y compris des forêts marécageuses, une biodiversité riche et fournit des services écosystémiques importants indispensables à l’interaction des espèces et à la chaîne alimentaire naturelle. Elle abrite diverses espèces sauvages, dont au moins 27 espèces en voie de disparition.

La forêt de Prey Lang assure la subsistance de plus de 200 000 Cambodgiens. Elle abrite également des espèces végétales et animales en voie de disparition et du bois précieux mis à mal par l’abattage illégal.

Après que le gouvernement royal du Cambodge ait établi la forêt de Prey Lang comme zone protégée en mai 2016, les habitants ont commencé à avoir un peu plus d’espoir pour la conservation de l’écosystème forestier.

Efforts de protection

Les efforts de protection des forêts déployés par les populations locales autour de Prey Lang, soutenus par les campagnes des jeunes et la délimitation des zones protégées, ont joué un rôle essentiel pour protéger la forêt de la déforestation et sensibiliser davantage à la valeur de Prey Lang. Mais malgré ces efforts, Prey Lang reste sous la menace des bûcherons.

Plus important encore, la forêt de Prey Lang aide à la gestion de l’eau – en régulant le débit d’eau et de sédiments dans le bassin du Tonle Sap, en contrôlant les inondations pendant la saison des pluies d’août à septembre et en reconstituant les niveaux d’eau souterraine en saison sèche.

Application

L’application, créée spécialement pour la communauté par l’agence Web Essentials et l’Université de Copenhague, a permis de rationaliser la collecte de données. Cette dernière se relevait auparavant approximative et ne permettait pas ou peu de publier des résultats proches de la réalité.

Pour obtenir ces données plus fiables, PLCN a adopté cette application en 2015 pour améliorer les méthodes de collecte de données et créer une base de données centralisée.

Cet outil de surveillance des forêts est disponible pour le téléchargement, cependant seuls les appareils enregistrés ont la possibilité de soumettre les données enregistrées dans la base de données.  Les données sont compilées à la fois sur les résultats des grandes des patrouilles forestières ainsi que des excursions quotidiennes dans les forêts.

Avec cet outil, la communauté peut géo-référencer, documenter et télécharger immédiatement des informations sur la santé des forêts, l’abattage illégal et le braconnage vers une base de données centralisée accessible partout dans le monde. Le réseau est devenu la principale source de données fiables sur le terrain concernant la forêt de Prey Lang.

Statistiques

La plupart des cas recensés se sont produits à Kampong Thom à 1 019 (34,83%). Vient ensuite Kratie avec 911 cas (31,13%), Stung Treng en compte 568 (19,41%) et Preah Vihear, 428 (14,63%).

En août seulement, PLCN a enregistré 33 cas de transport de bois et a trouvé 36 souches d’arbre, 18 planches et quatre zones défrichées, indique le rapport.

En mai 2016, le gouvernement a désigné 400 000 hectares de forêt de Prey Lang dans les quatre provinces comme réserves fauniques protégées sous la juridiction du ministère de l’Environnement.

Les membres de PLCN utilisent plus de 40 smartphones utilisant l’application pour collecter les données.

Haut de page