Chheang Vun – UE : ”La pression européenne est une affaire de business”

Le porte-parole de l’Assemblée nationale, Chheang Vun, a déclaré mardi que la proposition du Parlement européen sur le retrait du régime «Tout sauf les armes» ne reposait pas sur des principes de démocratie et de droits de l’homme au Cambodge.

Le porte-parole de l’Assemblée nationale, Chheang Vun
Le porte-parole de l’Assemblée nationale, Chheang Vun

Pour le porte-parole, il s’agit d’une manoeuvre commerciale de l’Italie, qui a perdu des parts de marché sur le riz en Europe en raison de l’exportation de riz cambodgien vers le marché de l’UE.

Federica Mogherini

Selon le porte-parole, le retrait du projet cambodgien d’EBA a été proposé par l’ancienne ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini. Cette dernière souhaite sécuriser le marché italien(1) du riz en exhortant l’UE à supprimer les système préférentiel du Cambodge.

Chheang Vun a rappelé que l’Italie était un important fournisseur de riz en Europe, mais que l’UE lui préférait le riz cambodgien. Le riz du royaume est importé étant trois fois moins cher que le riz italien.

Le porte-parole a également déclaré que l’initiative de Federica servait de levier contre le Cambodge et que la démocratie et les droits de l’homme au Cambodge n’étaient en rien une préoccupation.

Restrictions

En novembre 2017, l’Italie et six autres pays membres de l’Union européenne ont présenté une requête à la Commission européenne afin de limiter le volume de riz importé du Royaume en activant une “clause de sauvegarde” permettant aux Etats membres d’imposer des barrières de protection contre les déséquilibres commerciaux.

Commerce

Le gouvernement italien a présenté cette demande officielle à la Commission européenne le 20 novembre 2017 appelant à des restrictions sur la quantité de riz importé du Cambodge et entrant sur le marché européen.

Les exportations de riz cambodgien vers l’Europe ont plus que doublé au cours des cinq dernières années, créant un déséquilibre commercial de 4,6 milliards de dollars en 2016. Les Italiens ont fait valoir que leur demande était raisonnable car l’afflux de riz cambodgien à grains longs en Europe, qui enregistre un tiers du prix du riz domestique, a entraîné une forte baisse des prix et une surproduction.

Sam Rainsy

Chheang Vun a également qualifié le groupe d’opposition de Sam Rainsy de traîtres pour avoir exhorté l’UE à éliminer les tarifs préférentiels sur les produits cambodgiens. Selon Chheang Vun, l’opposition aurait utilisé la démarche italienne pour faire pression sur le gouvernement cambodgien.

(1)La riziculture en Italie est essentiellement concentrée dans la plaine du Pô et, dans une moindre mesure, dans les provinces de Ferrare, Vérone et Mantoue et en Sardaigne. Elle regroupe 5 000 producteurs sur 120 000 hectares de rizières irriguées. Elle représente une production annuelle de 1 440 000 tonnes, soit 60 % de la production européenne.

C.G

Haut de page