Transports : 14% des chauffeurs de poids lourds conduisent sous influence…

Lors de la réunion annuelle du Comité national de la sécurité routière (CNSR), Le chef adjoint du comité, Him Yan, a présenté un rapport plutôt alarmant concernant l’état d’intoxication des conducteurs de poids lourds dans le pays.

14% des chauffeurs de poids lourds conduisent sous influence...
14% des chauffeurs de poids lourds conduisent sous influence…

Le nombre de camionneurs testés positifs pour l’usage de drogues a augmenté de 50% au cours des six premiers mois de l’année par rapport à la même période de l’année dernière, révèle l’enquête du CNSR.

Devant une assemblée réunissant des fonctionnaires de police et de nombreux représentants du secteur des transports du Royaume, Him Yan a précisé que près de 700 conducteurs de poids lourds ont été contrôlés. 94 d’entre eux, soit 14%, étaient intoxiqués.

Him Yan a déclaré que les conducteurs trouvés sous l’influence de drogues pendant qu’ils conduisent leurs véhicules seront systématiquement poursuivis en justice.

Ear Chariya, directeur fondateur de l’Institute for Road Safety, a déclaré que le fait d’être intoxiqué au volant présente un risque énorme “parce que ces chauffeurs ne peuvent pas contrôler leur conduite”.

En effet, de nombreux chauffeurs et co-pilotes se droguent pour rester éveillés toute la nuit sur les routes nationales du Royaume.

“…Les autorités ont appelé les employeurs, mais ils devraient aussi vérifier régulièrement les routes nationales. Les gens sont conscients des conséquences mais enfreignent la loi et négligent les précautions les plus élémentaires…”, a-t-il déclaré.

Ce dernier a également encouragé les propriétaires d’entreprise de transport à contrôler régulièrement les conducteurs et d’être intransigeant. ”…il y a encore trop peu d’entreprises qui contrôlent leurs conducteurs…Un conducteur testé positif doit immédiatement être licencié…”, a-t-il ajouté.

Haut de page