Nouvelle série d’amnisties proposée par le Premier ministre

Le Premier ministre Hun Sen a annoncé qu’il proposerait prochainement une nouvelle série d’amnisties au roi Norodom Sihamoni.

Le Premier ministre Hun Sen  a annoncé une série d'amnisties lors d'une nouvelle visite chez les ouvriers du textile
Le Premier ministre Hun Sen a annoncé une série d’amnisties lors d’une nouvelle visite chez les ouvriers du textile

La déclaration du Premier ministre a été faite jeudi, alors qu’il s’adressait à un rassemblement de 17.500 travailleurs du textile dans la province de Kandal.

Amnisties

Cette amnistie concernerait douze membres du CNRP emprisonnés.

Parmi les 12 anciens membres des partis d’opposition, se trouvent l’ancien député d’opposition Um Sam An et Meach Sovannara, ancien chef du département de l’information du CNRP.

En octobre dernier, M. Sam An a été condamné à deux ans et six mois de prison pour avoir publié des messages sur Facebook dans lesquels il accusait le gouvernement de céder un territoire au Vietnam.

M. Sovannara et dix militants ont été reconnus coupables d’avoir mené et participé à une insurrection après un affrontement violent entre des partisans du parti et les gardes de sécurité du district de Daun Penh au Parc de la liberté, le 15 juillet 2014.

M. Sovannara a été condamné à 20 ans de prison et les dix autres à des peines allant de sept à 20 ans d’emprisonnement.

Pas de pression étrangère…

Le Premier ministre, cependant, a averti que l’amnistie n’a pas été proposé en raison de la pression des étrangers. ”…Je propose au roi d’accorder une amnistie par compassion, et non en raison des pressions étrangères…”, a déclaré le Premier ministre.

L’analyste politique cambodgienne Kim Sok a été libéré le 17 matin Août. En Mars 2017, il avait été accusé d’accuser le parti au pouvoir d’avoir commandité l’assassinat de Kem Ley. Cette libération est intervenue après que l’analyste ait purgé sa peine.

En réponse à une demande du Premier ministre, Sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni a accordé une amnistie pour libérer Tep Vanny le 20 Août 2018. Vanny est une militant des droits fonciers et leader de la communauté de Boeung Kak.

Trois autres militants de la communauté, à savoir Heng Mom, Bo Chorvy et Kong Chantha ont également été libérés.

Deux anciens journalistes de Radio Free Asia Oun Chhin et Yeang Sothearin ont été libérés sous caution le 21 Août 2018. Chhin et Sothearin ont été arrêtés en 2017, accusés d’espionnage et de production de pornographie.

Selon la loi cambodgienne, le Premier ministre a le droit de proposer une amnistie à Sa Majesté le Roi et c’est au souverain qu’appartient la décision finale. Toutefois, les détenus doivent avoir servi au moins 2/3 de leur peine.

Haut de page