Libération de l’analyste Kim Sok

L’analyste politique cambodgien Kim Sok a été libéré vendredi matin après 18 mois de détention, a déclaré un porte-parole du tribunal municipal de Phnom Penh.

Libération de l'analyste Kim Sok
Libération de l’analyste Kim Sok

Kim Sok avait été accusé d’avoir mis en cause le parti au pouvoir dans l’assassinat du commentateur politique cambodgien Kem Ley. Kem Ley avait été abattu le 10 juillet 2016 dans une station-service de Phnom Penh.

L’analyste avait été ensuite arrêté sur mandat du tribunal municipal de Phnom Penh. Il a ensuite été envoyé à la prison de Prey Sar.

M.Sok a été inculpé d’incitation et de diffamation en vertu des articles 494, 495 et 305 du Code pénal.

En plus de  sa peine de prison, il a dû verser 200 000 $ au plaignant et 2 000 $ à l’État suite à la poursuite judiciaire intentée par l’avocat du Premier ministre Hun Sen, Ky .

Haut de page