Le Royaume-Uni maintiendra le régime ”Tout sauf les armes” au Cambodge

Mark Field, ministre d’État britannique pour l’Asie et le Pacifique, a confirmé que le Royaume-Uni continuait d’accorder au Cambodge le régime préférentiel «Tout sauf les armes», même après le brexit.

Le Royaume-Uni maintiendra le régime ''Tout sauf les armes'' au Cambodge
Le ministre des Affaires étrangères, Prak Sokhonn et Mark Field, ministre d’État britannique pour l’Asie et le Pacifique

Rappelons que le brexit consiste en le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE). Par référendum du 23 juin 2016, la majorité des électeurs britanniques ont exprimé leur soutien à la sortie de L’Union européenne. La sortie du Royaume-Uni se fera officiellement le 29 mars 2019 à 23 heures UTC.

Selon le porte-parole du ministre des Affaires étrangères , Ket Sophann, cette déclaration a été faite lors d’une récente visite de courtoisie effectuée au ministre des Affaires étrangères, Prak Sokhonn.

Tout sauf les armes

Le régime préférentiel «Tout sauf les armes» est une initiative de l’Union européenne qui vise à supprimer les barrières douanières de l’Union européenne vis-à-vis des biens produits dans les Pays les moins avancés, soit 48 pays. Elle est entrée en vigueur le 5 mars 2001.

Avec les élections générales de juillet dernier, l’Union Européenne a fait part de ses sérieuses réserves quant au caractère démocratique de ces élections. Elle a également soulevé plusieurs points de non-respect des droits de l’homme de la part de certains dignitaires.

Une mission d’évaluation s’est rendue dans le royaume dans le but de réexaminer les conditions d’accès du Cambodge au régime préférentiel «Tout sauf les armes». En clair, l’Union Européenne exerce une  pression politique en utilisant cette disposition favorable au développement économique du pays.

Parmi les socio-professionnels, plusieurs voix se sont fortement élevées contre la possibilité d’annulation du régime préférentiel.

Parmi elles, Arnaud Darc, le Président de la Chambre Européenne de Commerce au Cambodge, qui déclarait dans une interview à Cambodge Mag : ”…Une telle décision serait en contradiction avec la volonté européenne de reconstruire le Cambodge et de participer à son développement, une volonté affichée depuis plus de vingt ans…”.

Syndicats et professionnels du textile, le secteur qui serait le plus touché, ont également protesté et déposé une pétition indiquant : ”…Nous exhortons ‘l’Union Européenne à maintenir régime préférentiel «Tout sauf les armes» au Cambodge afin que nos familles aient des emplois, de meilleures conditions de travail, et la liberté syndicale au Cambodge…”.

Plus récemment, l’avocat Bretton Sciaroni, également président de la Chambre de Commerce Américaine au Cambodge déclarait dans une interview au Phnom Penh Post : ”…Que l’on soit d’accord ou pas d’accord avec les mesures prises par le gouvernement, éliminer régime préférentiel «Tout sauf les armes» nuira à l’économie et, en fin de compte, à la population du pays….”.

Commerce

Le Premier ministre Prak Sokhonn a remercié le Royaume-Uni de sa démarche, et de faciliter ainsi le développement des échanges entre le Cambodge et le Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni est l’un des principaux importateurs de produits cambodgiens, en particulier de vêtements et de chaussures.

Le volume des échanges entre le Cambodge et le Royaume-Uni augmente régulièrement.

Un rapport du ministère du Commerce indique que le volume des échanges de ces deux produits était passé de plus de 800 millions de dollars en 2015, à plus de 900 millions de dollars en 2016, et à plus de 1,2 milliard de dollars en 2017.

Le Cambodge exporte des vêtements, des chaussures, du riz et des poivrons au Royaume-Uni.

Haut de page