Elections cambodgiennes, déception des Japonais

Le ministre des Affaires étrangères, Taro Kono, a rencontré son homologue, Prak Sokhonn, samedi à Singapour, lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères sur la coopération en Asie de l’Est.

A cette occasion, le ministre japonais des Affaires étrangères a fait part de son inquiétude concernant les élections nationales au Cambodge au vu de l’augmentation sensible du nombre de bulletins nuls par rapport aux élections de 2013.

Le ministre des Affaires étrangères japonais, Taro Kono
Le ministre des Affaires étrangères japonais, Taro Kono

“…Les résultats ont été décevants à bien des égards, beaucoup de bulletins ayant été jugés invalides, bien que le Japon ait apporté son soutien pour que cette élection reflète la volonté des électeurs…”, a déclaré M. Kono à la télévision japonaise.

Les bulletins nuls ont été comptabilisés à près de 600 000, contre environ 100 000 lors des élections de 2013, où le taux de participation était d’environ 69%

Taro Kono a également exhorté le gouvernement cambodgien à démocratiser davantage son processus politique en créant un environnement propice au dialogue avec les partis d’opposition.

Prak Sokhonn a répondu que le Cambodge avait mené des élections démocratiques rappelant que les résultats préliminaires de la Commission électorale nationale indiquent un taux de participation de 82,89%, avec le Parti du Peuple Cambodgien ayant obtenu 76,78% des voix à l’échelle nationale.

Le porte-parole du Comité National des Élections (CNE), Hang Puthea, a réfuté les propos de M. Kono, indiquant que le Japon ne devrait pas interférer dans les affaires intérieures du Cambodge.

“…Les 600 000 bulletins invalides ne sont pas grand chose si nous les comparons aux millions de bulletins valides, ce nombre est encore faible…”.a déclaré M. Puthea, ajoutant que : ”…Le Japon devrait comprendre clairement que le processus démocratique rencontre toujours des obstacles…”.

Tandis que les États-Unis et l’Union européenne ont réduit leurs financements après la dissolution du CNRP, le Japon a versé 7,5 millions de dollars d’aide pour ces élections, dont la fourniture de 15 000 urnes, pour aider le CNE à organiser des ”élections libres et régulières”.

De 1998 à 2008, Le gouvernement japonais a accordé au CNE une aide totale de 13 millions de dollars.

Contenus sponsorisés

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

Dans le but de diversifier son offre et de répondre aux attentes des clients les plus exigeants, BRED Bank Cambodia propose aujourd’hui une offre flexible...

Haut de page