Des Tombes sans Nom, le dernier Rithy Panh

Documentaire

Dans Graves Without a Name – Des Tombes sans Nom, la dernière oeuvre documentaire de Rithy Panh, un garçon de 13 ans qui a perdu sa famille pendant le génocide cambodgien dans les années 1970 tente de retrouver les tombes de ses proches.

Ce documentaire se concentre moins sur les atrocités commises et davantage sur le l’état spirituel des personnes touchées par le génocide. Le film alterne une voix poétique écrite par Panh et Agnès Sénémaud, avec des extraits de textes de Paul Éluard et de Jean Cayrol, ainsi que des témoignages de survivants, tous de superbes conteurs.

Des Tombes sans Nom, le dernier Rithy Panh. Photographie TIFF
Des Tombes sans Nom, le dernier Rithy Panh. Photographie TIFF

”…Au fur et à mesure que ces voix se font entendre, nous sommes confrontés à des images obsédantes et très belles, à la construction de matériaux sacrificiels, à un paysage dont le sol est saturé de sang, aux visages des morts apparaissant sur la surface ondulante d’un ruisseau…”, indique le synopsis sur le site Web du festival de Toronto.

Le documentaire a été présenté en première ce mercredi 29 août à Venice Days, une section indépendante parallèle au Festival de Venise. Il sera ensuite présenté au Festival international du film de Toronto, du 6 au 16 septembre 2018.

Réalisateur

Né dans la capitale cambodgienne, Phnom Penh, Panh a perdu sa famille après avoir été expulsé vers un camp de travail sous le régime des Khmers rouges. Au pouvoir de 1975 et 1979, le régime communiste dirigé par Pol Pot a tué des millions de personnes en tentant de construire un pays socialiste et agraire.

Rithy Panh a réussi à s’enfuir en Thaïlande et a ensuite déménagé en France, où il a suivi ses études. L’oeuvre du cinéaste est probablement l’un des plus beaux et plus émouvant travail sur la mémoire. Ses documentaires les plus connus restent : S21 (2003) et Duch, Maître des Forges de l’Enfer (2012). Son film The Missing Picture (2013) a remporté le premier prix dans la section Un Certain Regard du Festival de Cannes.

Haut de page