Cour suprême : Pas de liberté sous caution pour Kem Sokha

La Cour suprême a refusé aujourd’hui la libération sous caution de l’ancien dirigeant du CNRP, Kem Sokha.

La Cour suprême
La Cour suprême

Les juges ont estimé que la remise en liberté du leader politique risquait de ”provoquer des troubles à l’ordre public”. Ils ont également déclaré que les faits qui lui sont reprochés etant de nature criminelle, il était plus prudent de garder M.Sokha en prison.

En juin dernier, la cour d’appel avait déjà refusé la libération sous caution à M. Sokha pour la deuxième fois. Le 9 mars, la Cour suprême a rejeté la demande de mise en liberté sous caution de M. Sokha après que la cour d’appel ait confirmé en février une décision antérieure du tribunal municipal de Phnom Penh.

Bien que les récentes libérations de plusieurs activistes aient pu suggérer un petit espoir de décision en sa faveur, et que son état de santé soit défaillant, Kem Sokha restera incarcéré à la prison de Tbong Khmum.

Lors de la conférence de presse ayant suivi les résultats officiels des élections, les trois porte-parole du PPC avaient confirmé que le gouvernement ne souhaitait pas interférer dans le processus judiciaire…

Haut de page