Arts : L’artiste khmer Nov Cheanick invité à Paris

Suite à son exposition à l’hôtel Rosewood de Phnom Penh, l’artiste khmer Nov Cheanick est invité par le Ballon Generali pour sa nouvelle exposition monographique “Dé-Rives” au Pavillon Henri Gaffard du Parc André Citröen à Paris.

Nov Cheanick dans son studio à Siem Reap
Nov Cheanick dans son studio à Siem Reap

Deuxième exposition internationale solo un an après sa première parisienne, l’artiste expérimente autour de la notion de point de vue. Les questions du plan, du territoire et des frontières tant mentaux que physiques deviennent essentiels dans sa pratique et s’ajoutent à ses recherches autour de la perception.

Comment vois-tu le sol depuis les airs ? « Il n’y a pas de haut ou de bas, vous pouvez ne pas choisir parce que vous êtes au milieu de nulle part, c’est ce qui vous permet de tout voir comme vous l’imaginez. »

Un nouveau voyage

Nov Cheanick peint au sol pour cette exposition afin de recréer la sensation de voler hors repères habituels. Il perd ses cadres et continue son exploration physique des mondes où chaque marque appelle la suivante, imprimée dans la matière. Définitivement abstraite son oeuvre entre peinture, sculpture et installation nous offre l’exploration de surfaces vibrantes, à la limite de nos perceptions, entre mondes conscients et inconscients.

« C’est comme quand vous êtes en train de marcher, debout sur vos pieds : c’est une norme, c’est la façon dont vous traversez le monde et votre vie. Il y a une fin à cela. Quand je choisis de ne pas utiliser de cadre, il n’y a plus de limite, plus de norme, je garde seulement la vérité. Je suis dans le ciel. » Tout est question de point de vue.

Véritable dérive entre le Cambodge et la France, c’est avant tout un voyage que nous offre à nouveau Nov Cheanick.

A propos de l’artiste :

Nov Cheanick est un artiste peintre cambodgien né dans en 1989 dans le camp de réfugié numéro 2 à la
frontière thaïlandaise. Il est l’une des figures majeures de l’art contemporain khmer. Ses dernières expositions monographiques regroupent Cycle à la galerie Rosewood de Phnom Penh au Cambodge en 2018. Puis, A Small Part à l’espace artistique et café Tini à Phnom Penh en 2017 et Break the system à la galerie Lee à Paris en 2017.

Il a exposé dans de nombreuses expositions de groupe dont notamment Shapeshifting: Contemporary Art from Southeast Asia, à la 10 Chancery Lane Gallery de Hong Kong en 2015, Made in Battambang à l’Institut français de Phnom Penh en 2014, et “The Memory Workshop ” à la Maison Française de l’Université de Columbia à New York City en 2013.

Il a exploré de nombreux domaines de création artistique à travers des performances de live painting, la musique et le cinéma indépendant avec sa participation en tant qu’acteur dans Diamond Island, le long métrage de Davy Chou primé lors de la Semaine de la Critique à Canne en 2016.

Il est diplômé en 2010 d’arts visuels de l’école d’arts Phare Ponleu Selpak à Battambang au Cambodge. En 2011 il part étudier quelques mois à l’école Pivaut à Nantes. Cette expérience transforme à jamais la perception de son monde en des mondes. Sa rencontre avec Séra (Ing Phoussera), l’artiste et illustrateur franco-cambodgien change définitivement sa pratique de classique à contemporaine, abstraite et expérimentale.

Texte et photographies par Marcelline Chauveau

Exposition de l’artiste peintre khmer Nov Cheanick (novcheanick.com) au Pavillon du Parc André Citröen, Paris 15ème.
Dates d’ouverture au public les 6-8-9-15-16 septembre 2018 de 10h à
20h30.
Sur RDV du 6 septembre au 11 octobre 2018 au 06 59 77 31 68

Haut de page