Trafic humain : Le Cambodge au niveau 2

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré vendredi qu’un rapport du Département d’Etat américain concernant le trafic humain a de nouveau classé le Cambodge au niveau 2, indiquant que les Etats-Unis admettent que le Cambodge entreprend de sérieux efforts pour combattre la traite des êtres humains. Une déclaration du ministère a fait suite à ce rapport, précisant que les pays de niveau 2 sont ceux où le gouvernement ne respecte pas entièrement le cadre légal sur la protection des victimes de la traite, mais fait des efforts pour s’y conformer.

“…Le gouvernement du Cambodge ne respecte pas les normes minimales en matière d’élimination de la traite mais fait des efforts significatifs par rapport à l’année précédente…les actions judiciaires contre les trafiquants, le rapatriement des victimes, la sensibilisation et la prise de mesures en faveur d’une migration plus sûre sont des facteurs qui ont joué un rôle dans l’amélioration de la situation…”, indique le rapport du Département d’Etat américain.

Trafic humain : Le Cambodge au niveau 2
Trafic humain : Le Cambodge au niveau 2

Le document rappelle également qu’au cours des cinq dernières années, le Cambodge est devenu une source, un point de transit et une destination pour les hommes, les femmes et les enfants soumis au travail forcé et au trafic sexuel. Selon le rapport, 207 trafiquants ont été emprisonnés en 2017. Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré que cette année, l’accent était mis sur des moyens efficaces mis à disposition des communautés locales pour lutter contre la traite des êtres humains, et sur la méthode utilisée par le gouvernement pour sensibiliser les communautés sur ce problème. “…L’esclavage moderne n’a pas sa place dans le monde et j’entends garantir, par un engagement diplomatique et une action accrue, que le leadership du gouvernement des Etats-Unis dans la lutte contre cette menace mondiale se maintienne dans les années à venir…”, a ajouté le secrétaire d’état.

Haut de page