Phnom Penh : 1er programme de logements sociaux pour la zone économique spéciale

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) soutient le projet de logements sociaux de la zone économique spéciale de Phnom Penh (ZESPP), un projet  qui permettra de construire plusieurs milliers de logements à loyers abordables pour les travailleurs à faible revenu dans la zone et ses alentours.

Zone économique spéciale de Phnom Penh
Zone économique spéciale de Phnom Penh

Le projet, en cours de conception architecturale, verra la construction de 3 136 logements sur un lot de sept hectares au sein de la ZESPP. Situé à la périphérie de Phnom Penh le long de la route nationale (NR) 4, la ZESPP a une superficie de 357 hectares. Il y a plus de 80 usines qui emploient 17 000 personnes. Avec la croissance économique, Phnom Penh a connu ces dernières années un afflux de travailleurs à faibles revenus s’installant dans la ville pour travailler dans les usines et sur les chantiers.

Michelle Zhao, directrice de la zone économique spéciale de Phnom Penh, a fait remarquer que de nombreux projets de logement étaient en cours à Phnom Penh, mais que quelques-uns d’entre eux ciblaient uniquement les personnes à revenus moyens ou faibles. Alors que les travailleurs de la ZESPP seront la priorité, d’autres personnes défavorisées vivant en dehors de la zone économique pourront également bénéficier du projet. “…Les loyers des maisons seront abordables et celles-ci leur fourniront des conditions de vie décentes…”, a-t-elle souligné. “…Notre projet de logements abordables cible les travailleurs. Selon notre sondage, plus de 76% des revenus de nos travailleurs dépassent 200 $ et plus de 20% dépassent les 300 $ par mois…”, a-t-elle ajouté.

Chaque unité, qui se vendra à partir de 17 000 $ US, aura une superficie de 36 m². En plus des maisons, le projet comprendra également des magasins, des cafés, des parcs et d’autres commodités. Des discussions sont en cours pour la participation des banques susceptibles de proposer des crédits immobiliers à faible taux.

Nick Beresford, Directeur pays du PNUD au Cambodge, a déclaré que son agence fournissait une assistance principalement dans le domaine du design. “…Nous visons à aider autant que nous le pouvons en termes de conception, en vue de réduire les coûts, augmenter la qualité et proposer un cadre de vie agréable…”, a-t-il souligné.

Le mois dernier, la ZESPP, le PNUD et Building Trust International ont lancé le ”Défi de conception de logements sociaux”, concours cherchant à trouver le meilleur développement pour le projet, en mettant l’accent sur la durabilité et l’écologie. Les gagnants, qui recevront des prix entre 5 000 et 20 000 dollars, seront annoncés le 1er septembre 2018.

L’appui du PNUD à ce projet fait partie d’un effort plus important visant à aider la ZESPP et d’autres zones économiques spéciales du pays à devenir durables sur le long terme. Actuellement, il y a 33 zones économiques spéciales dans tout le Cambodge. Ces zones de développement sont cruciales pour la croissance économique du Cambodge. “…Nous aidons la ZESPP à devenir une zone économique spéciale durable, qui contribuera à la réalisation des objectifs de développement durable du Cambodge…”, a souligné M. Beresford. Il a expliqué que cela peut être réalisé en travaillant ensemble à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables et de la gestion durable des déchets (recyclage).

En plus du PNUD, le gouvernement cambodgien souhaite aider le projet par des incitations. Ces incitations sont censées inclure des allègements fiscaux.

Vongsey Vissoth, secrétaire d’État au Ministère de l’économie et des finances, a également révélé que le gouvernement prépare des règlements régissant les projets de logements sociaux. Il a déclaré que ces dispositions seraient utiles et définiraient des orientations claires sur des projets similaires à l’avenir. Les travaux de construction du projet devraient commencer en 2018.

“…Actuellement, nous devons encore sélectionner la meilleure entreprise de construction. Nous discutons toujours avec le gouvernement concernant des incitations, et aussi, nous avons des discussions continues avec les investisseurs potentiels, nous devons encore finaliser la date de construction…”, a conclu Mme Zhao.

Haut de page