Kratié – Vin de riz : 73 hospitalisations et trois décès

Le ministère de la Santé a déclaré lundi que l’enquête sur les récents empoisonnements dans la province de Kratié a révélé que les villageois ont été, une nouvelle fois, intoxiqués par des niveaux élevés de méthanol dans le vin de riz. Rappelons que cet incident, le deuxième cette année, a fait trois morts et entraîné 73 hospitalisations.

73 personnes ont été hospitalisées dans trois hôpitaux de la province de Kratié et de Phnom Penh
73 personnes ont été hospitalisées dans trois hôpitaux de la province de Kratié et de Phnom Penh

Le ministère a précisé que 73 personnes au total avaient été hospitalisées dans trois hôpitaux de la province de Kratié et de Phnom Penh après les incidents de la semaine dernière, lorsque deux cas d’empoisonnement se sont produits. La première intoxication s’est produite jeudi lors d’une fête dans le district de Snuol, qui a fait trois morts, dont Prech Sinath, âgé de 37 ans, Hun Sreylai, 32 ans, et Hor Hun, âgé de 57 ans. La deuxième intoxication s’est produite vendredi lors des funérailles de Mme Sinath, et a conduit à l’hospitalisation de plusieurs dizaines de personnes.

 Vin de riz traditionnel
 Vin de riz traditionnel

La porte-parole du ministère de la Santé, Or Vandin, a déclaré que le public devrait être plus prudent avec les produits alcoolisés non réglementés. “…J’appelle le public à cesser de consommer du vin de riz poussé avec du méthanol…les autorités doivent également intervenir pour empêcher ce type de production…”, a déclaré Mme Vandin dans un clip vidéo posté hier sur Facebook. Cheak Mengheang, vice-gouverneur de la province de Kratié, a déclaré hier que les boissons alcoolisées non réglementées sont en théorie interdites. Toutefois, la fabrication de vin de riz artisanal étant très répandue dans les provinces, il est difficile de contrôler ce type de production. les décès sont dus à des niveaux toxiques importants de méthanol dans la liqueur, rajouté par des revendeurs sans scrupules qui tentent d’augmenter la teneur en alcool. Le méthanol, également connu sous le nom d’alcool de bois, est largement disponible au Cambodge dans les dépôts de pharmacie et est souvent utilisé dans le vernis, l’antigel et le carburant. Lorsqu’il est ingéré, il est transformé en formaldéhyde puis en acide formique, qui s’accumule dans le sang et peut entraîner la cécité, des lésions cérébrales et la mort. Le vin de riz coupé au méthanol peut aussi affecter le foie, les reins et le cerveau et provoquer des intoxications, des maux de tête, des vomissements, et des difficultés respiratoires.

Haut de page