Intérieur : Étrangers et crimes, statistiques…

Lors de la réunion annuelle du Ministère de l’intérieur, le lieutenant-général Por Pheak, directeur du secrétariat général au ministère de l’Intérieur, a indiqué qu’en 2017, “…les étrangers résidant dans le royaume ont commis 376 crimes impliquant 1 771 personnes. Parmi ces délits, 287 cas sont liés à l’immigration et concernent 1 103 personnes. 89 crimes relevant du code penal ont impliqué 668 personnes…”.

84 chinois et 7 indonésiens arrêtés pour être impliqués dans des tentatives de chantage en ligne,  et pour participation à des jeux en ligne interdits
84 chinois et 7 indonésiens arrêtés pour être impliqués dans des tentatives de chantage en ligne,
et pour participation à des jeux en ligne interdits, en octobre 2017.

Le rapport présenté lors de cette réunion annuelle indique que les étrangers ont également été victimes de 68 cas l’année dernière, notamment des accidents de la route, des actes de violence, des vols à l’arraché et des cambriolages. Il est précisé que 119 étrangers sont morts dans le Royaume en 2017, 81 de maladie, 13 se sont suicidés, 11 sont morts dans des accidents de la route, un seul a été victime de meurtre.

Le Lt Gen Pheak a également déclaré qu’en 2017, le ministère de l’Intérieur a effectué un recensement des étrangers vivant au Cambodge et a relevé que 46 776 familles regroupant 176 812 personnes vivent dans le royaume. Parmi ceux-ci, 73 397 étrangers appartenant à 20 218 familles possèdent des papiers qui ne sont pas en règle.

En 2017, selon le rapport, 1 885 étrangers de 47 nationalités ont été arrêtés et expulsés.

“…Nous nous efforçons de mettre œuvre la loi sur l’immigration pour arrêter et expulser de nombreux étrangers du Cambodge, mais avons observé que certains étrangers continuent d’entrer illégalement au Cambodge…”, indique le rapport. Selon les chiffres annoncés lors d’une précédente réunion entre les ministères de l’Intérieur et du Travail , plus de 100 000 travailleurs étrangers sur environ 160 000 au Cambodge n’avaient pas de permis de travail en 2017. La plupart d’entre eux sont des ressortissants chinois, vietnamiens, philippins, thaïlandais, indonésiens, taïwanais, malaisiens, sud-coréens, indiens et britanniques.

Haut de page