Elections : Résultats, Quelques réactions

Suite à l’annonce des résultats préliminaires créditant le parti au pouvoir de  76,78% des voix, plusieurs réactions se sont fait entendre :

Par la voix de l’agence de presse AKP, le gouvernement parle de ”victoire écrasante”.

-Sam Rainsy, l’ancien chef de l’opposition en exil, a appelé à des manifestations pacifiques, qualifiant ce scrutin d’élections gagnées d’avance”. S’exprimant depuis le sud de Paris à Freteval où il vit, Sam Rainsy a déclaré à l’Associated Press que ”…c’est une victoire sans signification car Hun Sen a gagné sans réel challenger … avant les élections il a dissous le seul parti d’opposition crédible…”.

-Sans parler de la victoire de son parti, le Premier ministre Hun Sen a écrit sur sa page Facebook : ”…Les citoyens cambodgiens ont utilisé leur droit à la liberté d’expression dans une véritable démocratie…”. ”…Dimanche, 82,89% des 8 380 217 électeurs inscrits ont voté pour les représentants de leurs partis politiques préférés dans 22.967 bureaux de vote à l’échelle nationale…”, a-t-il ajouté. Le chef du parti au pouvoir, a également remercié tous ceux qui ont voté pour le PPC avec des bulletins totalisant 4 875 189 voix.

-Depuis Jakarta, Mu Sochua, vice-président du Parti de la Résistance nationale au Cambodge (CNRP), a déclaré: “…Le 29 juillet 2018 a marqué la mort de la démocratie au Cambodge, un nouveau jour sombre dans l’histoire récente..”. Elle a ajouté que la démocratie a été remplacée par une “dictature pure et simple” et que la communauté internationale ne devait pas reconnaître ces élections.

-Du côté du Comité national électoral (CNE), Som Sorida, secrétaire général adjoint et chef de l’équipe de presse du CNE, a attribué le taux élevé de participation à ”la bonne atmosphère électorale au Cambodge”. ”…La plupart des électeurs inscrits sont allés aux urnes grâce à l’atmosphère de sécurité et à la situation stable…”, a-t-il souligné. Som Sorida a aussi mentionné les efforts du CNE pour fournir des informations claires liées aux élections à tous les électeurs en créant un centre d’appel.

-Sarah Sanders, l’attachée de presse de la Maison Blanche a déclaré que ”…le vote de dimanche n’est pas parvenu à refléter les réelles aspirations du peuple cambodgien et signifie un retour en arrière  des aspirations démocratiques du royaume stipulées par la constitution…”.

-Say Siphan, porte-parole du gouvernement a répondu à la déclaration de Sanders, indiquant que ”…c’est une manoeuvre d’intimidation et une démarche allant à l’encontre des intérêts des Cambodgiens…”.

-Du coté de la presse occidentale, tous clament d’une même voix et sans surprise leur regret concernant cette élection. Coté asiatique, encore peu de réactions mais, là encore, peu de surprises à attendre notamment des cotés chinois et vietnamiens, deux puissances qui n’ont jamais caché leur soutien à l’actuel premier ministre.

Haut de page