Culture : Festival japonais Tanabata et instruments cambodgiens traditionnels

Ce samedi, le célèbre festival japonais Tanabata mettait en valeur les instruments traditionnels cambodgiens avec une exposition spéciale lors du festival japonais Tanabata organisé dans les locaux du Centre de coopération Cambodge-Japon. Traditionnellement le festival japonais Tanabata célèbre la romance de deux jeunes amants autorisés à se réunir une fois par an seulement en juillet. De nos jours, les jeunes gens rendent hommage à l’histoire en écrivant leurs souhaits sur des bandes de papier et en les attachant à un arbre de bambou.

Festival japonais Tanabata et instruments cambodgiens traditionnels
Festival japonais Tanabata et instruments cambodgiens traditionnels. Photographie Centre de coopération Cambodge-Japon

En plus de diverses activités culturelles japonaises et d’expositions telles que la confection d’origami, la calligraphie et l’habillage Yakuta, un groupe de jeunes cambodgiens a montré sa détermination à maintenir vivante la musique traditionnelle khmère. Sous l’égide de l’association Cambodian Living Arts (CLA), une exposition d’instruments traditionnels cambodgiens a été spécialement proposée au public. Chhin Chhorwathana, le chef d’équipe du projet, a déclaré à la presse locale que l’exposition a été créée à l’attention des jeunes Cambodgiens afin de mieux comprendre le rôle important que jouent la musique et les instruments traditionnels cambodgiens dans la culture khmère.

Festival japonais Tanabata
Festival japonais Tanabata. Photographie Centre de coopération Cambodge-Japon

L’exposition a attiré plus de 40 bénévoles et plus de 500 participants de différentes écoles, universités et institutions qui ont pu assister à des conférences éducatives sur l’histoire et les applications des instruments “Ro Neat Ek” (xylophone en bois), “Khem” (piano à cordes) et “Kong Vong Thom” (grand tambours).

Haut de page