CNE : L’encre électorale n’est pas empoisonnée…

Le Comité national électoral (CNE) a organisé ce mardi une démonstration en public sur la qualité de l’encre qui sera utilisée pour les élections nationales du 29. Cette démonstration qui s’est déroulée au ministère de l’Intérieur, avait pour but de démontrer que l’encre était de bonne qualité et sans danger. En effet, le CNE prétend que ”…des cercles malveillants répandent la rumeur que l’encre contient un poison mortel…”.

Deux représentants du CNE, dont le porte-parole, Dim Sovanarom, ont trempé leurs doigts dans l'encre pour montrer qu'elle était indélébile et sans risques pour la santé
Deux représentants du CNE, dont le porte-parole, Dim Sovanarom, ont trempé leurs doigts dans l’encre pour montrer qu’elle était indélébile et sans risques pour la santé

Cent représentants de partis politiques, d’organisations de la société civile, du ministère de l’Intérieur, ministère de l’Information, du ministère du Tourisme, de l’ambassade de Chine, du Timor-Leste, et des Philippines ainsi que des journalistes nationaux et internationaux assistaient à cette démonstration.

”…Douze représentants des partis politiques, des ONG et deux représentants du CNE, dont le porte-parole, Dim Sovanarom, ont trempé leurs doigts dans l’encre pour montrer qu’elle était indélébile et sans risques pour la santé…” », indique le communiqué de presse du Comité national électoral. Ce dernier a commandé 51 000 bouteilles d’encre à la société indienne Mysore, pour un coût total de 800 000 dollars, elle sera utilisée dans plus de 20 000 bureaux de vote à travers le pays.

Un Commentaire
Haut de page