Banque Nationale : L’économie du royaume en bonne santé

La Banque nationale du Cambodge (BNC) a revu ses prévisions à la hausse concernant la croissance économique du royaume qui, selon le rapport semestriel de la banque publié samedi, sera de 7% pour 2018. Dans son rapport annuel de 2017, la NBC prévoyait que la croissance ne serait que de 6,9% cette année.

Banque Nationale du Cambodge
Banque Nationale du Cambodge

Le rapport indique que la bonne santé de l’économie est renforcée par une croissance de 11,6% des exportations, de 11,5% dans la construction et de 12,5% dans le secteur du tourisme au premier semestre de cette année. les réserves de change sont passées à 9,1 milliards de dollars, ce qui pourrait assurer le financement des importation de biens et de services pendant un semestre. Le document précise que ce dernier montant est une belle performance pour un pays en développement, et prédit que ces réserves de change pourraient atteindre 10 milliards de dollars d’ici la fin de l’année. Enfin, l’inflation reste aux alentours de 2,6% mais pourrait atteindre 3% en fin d’année.

Concernant le secteur bancaire pour ce premier semestre, les dépôts ont augmenté de 22%, atteignant plus de 21 milliards de dollars, dans les banques commerciales et les institutions de microfinance. Leurs portefeuilles de prêts ont augmenté de 18,8%, pour atteindre près de 22,5 milliards de dollars. Il y a maintenant 5,6 millions de comptes de dépôt dans les banques commerciales et les institutions de microfinance et 2,6 millions de comptes de prêt dans ces deux catégories d’institutions financières. Dans ce secteur, la Banque nationale du Cambodge a également indiqué travailler avec la police nationale pour mettre un terme aux opérations des opérateurs de prêt non-officiels qui se livrent à des pratiques contraires à l’éthique. Durant la première moitié de 2018, la BNC a résilié les licences de 50 opérateurs de crédit rural dans le Royaume pour ne pas avoir respecté les règles et règlements de la banque centrale.

Concernant la pérennité de la croissance économique, le rapport  souligne que l’économie du Royaume pourrait faire face à certains risques liés à la situation financière mondiale. Plus précisément, les taux d’intérêt américains pourraient avoir une incidence sur les coûts d’emprunt publics du Cambodge. Le rapport indique aussi que l’augmentation du salaire minimum pour les travailleurs du secteur de l’habillement et le protectionnisme croissant à l’étranger pourraient toucher les industries d’exportation locales.

Haut de page