Social : Les anciens employés de l’ambassade américaine demandent réparation…

Vingt anciens employés de américaine à Phnom Penh, parmi les 32  licenciés par l’ambassade en avril dernier, ont manifesté devant l’ambassade ce mardi, affirmant que leur licenciement était prémédité et injustifié. Rappelons que ces employés avaient été limogés suite à la découverte d’échanges de photos pornographiques à travers une messagerie privée.

Devant l'ambassade américaine ce matin
Devant l’ambassade américaine ce matin

S’exprimant devant la presse locale lors d’une manifestation devant l’ambassade américaine à Phnom Penh près de Wat Phnom mardi, un employé congédié de l’ambassade américaine, Long Seng Kimhong, a affirmé qu’il y avait beaucoup de cas de licenciement injustes à l’ambassade américaine. “…Ceux qui n’ont pas été confrontés à l’injustice à l’ambassade ne sont pas vraiment concernés et ne peuvent pas comprendre…nous n’avons aussi pas de droit syndical dans cette ambassade…certains de nos collègues ont été licenciés sans motif valable…”, indique Long Seng Kimhong qui a travaillé à l’ambassade pendant près de 20 ans.

Devant l'ambassade américaine ce matin
Devant l’ambassade américaine ce matin

Les anciens membres du personnel de l’ambassade ajoutent que le licenciement ne les affecte pas seulement eux, mais aussi leurs familles, l’éducation des enfants et leur vie quotidienne. Il affirment que seul le Premier ministre Hun Sen pourrait intervenir en leur faveur. Ils réclament : Leur réintégration, une indemnisation pour diffamation et pour l’atteinte à leur dignité en raison d’accusations sans fondement, leurs droit au bonus annuel et la possibilité de créer un syndicat interne. Ils se sont également plaints des ”violations des droits de la personne” en ayant eu leurs téléphones confisqués.

Haut de page