Siem Reap : Une course pour promouvoir l’équitation

Le Phnom Krom Eco Resort a pris des allures de country club ce dimanche 24 juin, pour la tenue de la première course hippique d’endurance organisée à Siem Reap. Dix cavaliers se sont alignés sur des parcours de 20 et 30 kilomètres empruntant les pistes autour de Phnom Krom, sous un soleil radieux. Des pauses ont été réalisées à intervalles réguliers afin de ménager tant les cavaliers que les montures, qui ont fait l’objet de soins attentifs.

Une course pour promouvoir l’équitation
Une course pour promouvoir l’équitation

A ce titre, une équipe de jeunes vétérinaires a effectué le déplacement depuis Battambang, auscultant à chaque étape le rythme cardiaque ainsi que la démarche des chevaux afin de déceler le moindre signe de fatigue.

Course hippique au Phnom Krom Eco Resort
Course hippique au Phnom Krom Eco Resort

Au terme de la course, Narith Sim, sur Boy, s’est imposé sur le 20 kilomètres, tandis que Phat Makara remportait le 30 kilomètres sur Joe.

Une médaille de bronze et de grandes ambitions
Mona Tep, organisatrice de l’épreuve et présidente de la Fédération Équestre Cambodgienne, a tenu à faire de cet évènement une rencontre entre le public et ce sport encore trop peu pratiqué dans le Royaume. A ce jour, une centaine de membres émargent à la Fédération, alors que l’équitation demeure pourtant une pratique encore en usage dans les campagnes. Après la guerre civile et la période Khmers rouges, le sport équestre a dû renaître de ses cendres sous l’égide d’une Fédération qui, bien que fondée en 2007, peut déjà se targuer d’avoir participé aux trois derniers SEA Games, ramenant même une médaille de bronze en 2017.

L'équitation, un sport encore trop peu pratiqué dans le Royaume
L’équitation, un sport encore trop peu pratiqué dans le Royaume

Un sport, mais pas seulement
Un succès d’autant plus méritant que les membres de l’équipe étaient issus d’ONG, notamment Maddox, la fondation d’Angelina Jolie, et Pour un Sourire d’Enfant. La proximité avec le cheval amène le réconfort auprès de certains jeunes en difficulté tout en exerçant une fonction thérapeutique. Cette activité peut aussi, plus tard, déboucher sur des métiers tels que palefrenier ou guide équestre, professions en essor grâce au succès de l’écotourisme. La Fédération Équestre Cambodgienne, basée à Phnom Penh, bénéficie de l’appui de Sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni ainsi que du soutien de la Fédération thaïlandaise, qui n’hésite pas à lui prodiguer les conseils nécessaires.

L'équitation, pas seulement un sport
L’équitation, pas seulement un sport

La découverte de la discipline plutôt que la performance
Il était quelque part logique que cette reconquête du public en faveur des sports hippiques passe par Siem Reap, berceau de l’équitation au Cambodge, comme en témoignent les antiques bas-reliefs d’Angkor Wat et du Bayon. L’opération séduction a en tout cas fonctionné, puisque les spectateurs ont pu non seulement admirer les chevaux, mais aussi les monter, pour la plus grande joie des enfants présents. Exactement l’ambiance recherchée par Mona Tep, qui souhaite, par cet événement, faire de l’endurance équestre un sport national tout en suscitant les vocations. Gageons que le sourire des participants et l’excellente ambiance de l’évènement l’encourageront dans sa démarche.

Découverte de l'équitation
Découverte de l’équitation

Textes et photographies par Rémi Abad

Haut de page