Santé : Le royaume atteint ses objectifs dans la lutte contre l’hépatite B

Selon un rapport conjoint de l’Université d’Hiroshima, de l’Organisation mondiale de la santé, du Center for Disease Control des États-Unis et de l’Université des sciences de la santé, le taux de prévalence de l’hépatite B chez les enfants de moins de six ans est tombé à 0,56% dans le royaume contre 3,5% en 2005.

En attente de consultation à l'hôpital Kantha Bopha de Phnom Penh. Photographie par Christophe Gargiulo.
En attente de consultation à l’hôpital Kantha Bopha de Phnom Penh. Photographie par Christophe Gargiulo.

“…Le Cambodge a atteint des objectifs de santé publique remarquables dans la lutte contre l’hépatite B chez les enfants…”, indique le rapport.

Selon une déclaration conjointe publiée par le ministère de la Santé, l’OMS et l’Unicef, l’étude a été menée en 2017 avec des tests sanguins sur des enfants âgés de cinq ans. L’enquête visait à mesurer la proportion de personnes vivant avec l’hépatite B au Cambodge et à comparer l’état de la maladie avec l’objectif régional de l’OMS visant à réduire le taux d’hépatite B chez les enfants à moins de 1%.

Debora Comini, représentante de l’Unicef ​​au Cambodge, a déclaré que l’hépatite B pouvait être évitée en procédant à des vaccinations en temps opportun et a ajouté que son organisation continuerait à travailler avec le gouvernement pour soutenir le programme national de vaccination en veillant à ce que les vaccins soient fournis à tous les enfants.

Près de 260 millions de personnes dans le monde vivent avec cette maladie aujourd’hui. L’hépatite B est l’une des maladies humaines les plus fréquentes. Les porteurs chroniques ont un risque élevé de décéder des suites d’une cirrhose ou d’un cancer du foie, ces deux maladies faisant environ un million de morts chaque année.

Haut de page