Tourisme – Forum : Thong Khon, le monde entier se tourne actuellement vers le potentiel que représente le tourisme chinois…

Le tourisme cambodgien doit être prêt à accueillir un nombre croissant de visiteurs chinois, une catégorie en tête du nombre de voyageurs à l’étranger et représentant le plus grand nombre de visiteurs dans le Royaume en 2017, a annoncé jeudi le ministre du Tourisme Thong Khon.

Thong Khon, le monde entier se tourne actuellement vers le potentiel que représente le tourisme chinois...
Thong Khon, le monde entier se tourne actuellement vers le potentiel que représente le tourisme chinois…Photographie Christophe Gargiulo

Lors du premier forum sur le tourisme Cambodge-Chine organisé à Phnom Penh,  le ministre a ajouté que le monde entier se tourne actuellement vers le potentiel que représente le tourisme chinois : ”…l’Organisation Mondiale du Tourisme (UNTWO) a recommandé à ses pays membres de se préparer à accueillir des touristes chinois et, grâce à une coopération globale positive, l’afflux d’investissements et de touristes chinois au Cambodge augmente chaque année…”, a-t-il déclaré.

Selon les statistiques du ministère du Tourisme, la Chine a envoyé 1,2 million de visiteurs au Cambodge l’année dernière, ce qui représente plus de 21% des 5,6 millions de visiteurs internationaux. Au cours des trois premiers mois de 2018, le Cambodge a accueilli plus de 1,7 million de visiteurs internationaux, soit une augmentation de 14% par rapport à la même période l’année dernière. Parmi le montant total, le nombre des touristes chinois s’élève à 505 940, une hausse de 85% par rapport à la même période en 2017. Le Cambodge Cambodge prévoit d’accueillir 6,2 millions de touristes internationaux cette année, 7 millions en 2020 et 15 millions en 2030. Cet afflux devrait générer 10 milliards de dollars de revenus et offrir des emplois à 2 millions de personnes, souligne le ministre.

Concernant la station balnéaire de Sihanoukville et ses changements liés à l’investissement chinois massif, le gouvernement se réjouit de l’augmentation des dépenses de développement. Pourtant de nombreux propriétaires locaux affirment que l’investissement chinois a créé une boucle fermée avec peu de nouvelles opportunités et retombées pour les Cambodgiens. En réponse à ces préoccupations, le gouvernement a mis en place un groupe de travail interministériel en janvier pour réfléchir à ces problèmes.

Haut de page