Nature : Alerte sur les chauve-souris de Battambang

Les chercheurs d’une nouvelle étude publiée lundi dans le journal PLOS Neglected Tropical Disease affirment que les activités des nombreux touristes et visiteurs dans les grottes au Cambodge posent des problèmes pour la préservation des chauve-souris. Les chercheurs ont mené leur étude à Phnom Chhngok, un affleurement de calcaire particulièrement apprécié des touristes de la province de Kampot.

Chauve-souris de Battambang. Photographie par Kim Seng (cc)
Chauve-souris de Battambang. Photographie par Kim Seng (cc)

“…Bien que l’impact de la perturbation des visiteurs sur le recrutement des populations ne puisse pas être globalement évalué en raison de l’absence de données historiques sur les populations de chauves-souris au Cambodge, il est probable que l’impact ait été considérable et préoccupant…les perturbations humaines non contrôlées conduisent souvent à une diminution du nombre de chauves-souris dans les grottes. De nombreuses études ont démontré les effets néfastes du tourisme des cavernes…”, indique le document.

Envol de chauve-souris à Battambang
Envol de chauve-souris à Battambang

Les chercheurs préconisent des pratiques de gestion des grottes durables au Cambodge car de nombreuses grottes du royaume sont affectées par le développement du tourisme et les rituels traditionnels, en particulier pour les grottes abritant des temples.

Les responsables de la gestion des sites de grottes du Cambodge devraient essayer de minimiser les perturbations pour les colonies de chauves-souris pendant les périodes de reproduction : ”…Par exemple, il faudrait : interdire aux visiteurs de se déplacer dans les lieux pendant les périodes de maternité; assurer les visites de petits groupes accompagnés d’un guide ; proposer des visites limitées dans le temps ; limiter les perturbations ; et éviter ou réduire le plus possible les lumières, le bruit, les déchets et autres perturbations liées à l’activité humaine…”, indique l’étude.

Haut de page