Empoisonnements en masse : Cham Prasidh incrimine le cyanure utilisé par les prospecteurs d’or

Le ministre de l’industrie et de l’artisanat, Cham Prasidh, a indiqué la semaine dernière que les empoisonnements de masse dans la province de Kratie seraient liés à l’utilisation du cyanure pour l’exploitation des mines d’or de la province de Mondolkiri. Le ministre a appelé les ministères et organismes gouvernementaux concernés à interdire l’utilisation de cette substance. Jeudi, le ministre a annoncé qu’une enquête approfondie menée par des experts de plusieurs institutions et les autorités locales a révélé la présence de cyanure dans l’eau de la rivière Prek Te.

Le ministre de l'industrie et de l'artisanat, Cham Prasidh, Photographie AKP
Le ministre de l’industrie et de l’artisanat, Cham Prasidh, Photographie AKP

Plus tôt ce mois-ci, 300 villageois vivant dans les villages de Sre Norn et Aoror, du district de Chet Borey à Kratie, ont souffert de maux de ventre, de maux de tête, de nausées, de vertiges et de difficultés respiratoires. Selon le ministère de la Santé, à ce jour, 14 patients sont morts. Les causes initiales de ces empoisonnements incriminaient le vin de riz coupé au méthanol et la contamination de la rivière Prek Te qui aurait été provoquée par l’utilisation de pesticides par les agriculteurs.

”…Certains ont blâmé les pesticides utilisés par les agriculteurs, mais ces produits ne contiennent pas de cyanure. Nous avons identifié des traces de cyanure dans les mines d’or dans la province de Mondolkiri…”, a confirmé le ministre, ajoutant que  ”…les prospecteurs utilisent le cyanure mais il n’y a pas de système en place pour éviter que le produit chimique ne s’écoule dans la rivière…”.  Prasidh a déclaré que des mesures immédiates sont nécessaires pour empêcher le poison de s’écouler dans les rivières du pays. Il a également appelé le gouvernement à prendre des mesures pour s’assurer que l’extraction de l’or soit sécurisée.

Haut de page