Exposition : Stride de Khun Vannak

“Stride” est la première exposition personnelle de Khun Vannak qui présente le parcours d’un artiste dans l’apprentissage de soi, et de ses relations avec les autres à travers le corps et les actions. Le travail de Vannak commence à partir de ses histoires personnelles, une approche qu’il justifie comme une forme d’honnêteté. En 2014, Vannak a créé son premier corpus intitulé “Numbers”, dans lequel il a expérimenté son corps comme une toile pour l’image et un sujet de photographie. Le travail a abouti à une série de photographies dans lesquelles il pose lui-même au centre des images de divers systèmes de numérotation et d’imageries culturelles projetées.

"Stride" est la première exposition personnelle de Khun Vannak
“Stride” est la première exposition personnelle de Khun Vannak

Ayant quitté une famille déchirée pour vivre de façon autonome depuis l’âge de 19 ans, Vannak est venu proposer des spectacles à l’église, où il chantait et dansait, une forme de guérison et de refuge. Ce processus à travers les performances s’est étendu au-delà du but religieux dans la pratique artistique. Par exemple, dans la série photographique intitulée «Depend On» (2015-2018) présentée ici dans l’exposition, Vannak utilise son corps et ses accessoires pour explorer et transmettre un voyage d’attachement, de dépendance, de guérison et de découverte de soi. En particulier, «Depend On 1» présente l’artiste debout et déterminé, tandis qu’un parasol – censé fournir de l’ombre et de la protection – flotte tout en étant relié par des cordes. Ou dans “Depend On 4”, un contour d’une figure disparue semble toujours se connecter avec lui et semble l’accompagner comme une ombre portée.

L’exposition présente également un ensemble d’œuvres intitulé «Espaces» (2018). Cette série photographique marque le bond de Vannak pour se produire dans diverses situations sociales dans des espaces essentiellement publics. Le travail s’éloigne également des récits personnels de l’artiste pour son interaction et sa relation avec les environnements, les gens et la ville. Par exemple, dans “Spaces 5”, l’artiste est assis sur une chaise au milieu d’une intersection animée alors que les navetteurs se frayent un chemin à travers leurs chemins. Dans une autre photographie, “Spaces 1”, l’artiste mange des nouilles alors qu’il est assis sur le sol d’une manière paresseuse et hilarante juste en face de la porte du Palais Royal. Ou dans “Spaces 7”, l’artiste semble mener une performance de saut joyeuse avec deux membres du personnel à l’aéroport, offrant une petite pause de leurs routines quotidiennes.

Exposition jusqu’au 14 juillet :

Au Sa Sa Art Projects
#47, rue 350 (off St 95), BKK3, Phnom Penh 12301

Contenus sponsorisés

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

Dans le but de diversifier son offre et de répondre aux attentes des clients les plus exigeants, BRED Bank Cambodia propose aujourd’hui une offre flexible...

Haut de page