Economie – Banque mondiale : Croissance vigoureuse mais quelques nouvelles orientations sont nécessaires

La dixième édition du ”Cambodia Economic Update – Mise à jour sur l’économie du Cambodge”, publiée jeudi dernier par la Banque mondiale, encourage les autorités du royaume à consacrer plus de ressources et de moyens au soutien des petits entrepreneurs, soulignant que 90% de toutes les entreprises du Royaume relèvent de la catégorie des micro, petites et moyennes entreprises (MPME). Pour maintenir une croissance forte, le document préconise que le Cambodge investisse davantage dans l’éducation et la formation professionnelle, tout en s’attaquant aux contraintes auxquelles sont confrontées les petites et moyennes entreprises du royaume.

Favoriser les petites entreprises

”…Les décideurs politiques doivent aider les MPME à largement développer leurs activités afin qu’elles puissent employer un plus grand nombre de personnes. La Banque mondiale propose d’introduire des réseaux d’information sur le marché du travail, et de tirer parti de la technologie numérique  pour faciliter la répartition des tâches, aider les travailleurs migrants à s’installer dans le pays et apporter ainsi de nouvelles compétences sur le marché. ”…Une main-d’œuvre plus qualifiée stimulera la productivité et aidera à minimiser l’impact de la hausse rapide des salaires…”, indique le rapport. “…Le Cambodge peut diversifier sa croissance et créer plus d’emplois en réduisant les coûts de formalisation, d’exploitation et de financement des entreprises…”, a ajouté Inguna Dobraja, directrice de la Banque mondiale pour le Cambodge.

Diriger les ressources

Le rapport suggère également de rediriger davantage de ressources pour aider les entreprises familiales non agricoles à se développer, car elles sont plus susceptibles de créer des emplois. Soutenir les propriétaires de ces entreprises avec des programmes de formation professionnelle et des cours sur les technologies numériques et Internet sont quelques-unes des initiatives proposées par la Banque mondiale. Selon l’établissement, 47% des emplois dans le Royaume sont des emplois salariés, 35% dans des entreprises agricoles familiales et 18% dans des entreprises familiales non agricoles. Malgré une expansion économique impressionnante ces dernières années.

Croissance vigoureuse

“…Compte tenu de la dynamique démographique actuelle, le pays a une fenêtre d’opportunité pour une croissance économique rapide au cours des 30 prochaines années, jusqu’à ce que sa population en âge de travailler commence à décliner en 2050…”, indique le rapport. La croissance économique reste vigoureuse au Cambodge et devrait s’accélérer légèrement pour atteindre 6,9% en 2018 contre 6,8% en 2017, portée par un rebond des exportations de textiles et de vêtements ainsi que par une bonne performance dans les secteurs du tourisme et de l’agriculture. Le secteur agricole s’est bien comporté avec l’expansion des plantations de riz et de caoutchouc et la reprise progressive des prix des produits agricole.

Les risques subsistent

Toutefois, la Banque avance que des risques subsistent avec une incertitude potentielle liée aux élections Le rapport indique également que les risques comprennent aussi l’érosion de la compétitivité des exportations due à la hausse rapide des salaires et à l’accumulation de vulnérabilités dues à un boom immobilier et de construction qui se prolonge. La dynamique du secteur de la construction est un important moteur de croissance et un créateur d’emplois, mais, le rapport recommande au Cambodge de suivre de près le boom de la construction et de l’immobilier en développant des politiques de prévention et d’encadrement pour réduire les activités spéculatives.

Tourisme en hausse

Les arrivées de touristes ont augmenté à 11,8% en 2017, contre 5% en 2016, grâce aux efforts des autorités pour établir davantage de vols régionaux, y compris vers la Chine, un marché devenu stratégique pour le tourisme dans le royaume.

Haut de page